Kia Picanto, prestations en hausse

Publié le par

La troisième génération de la micro-citadine coréenne gagne en personnalité et profite d’un équipement digne du segment supérieur.

La Picanto est au niveau des meilleures du segment.
La Picanto est au niveau des meilleures du segment.

JPEG - 1.9 Mo
Pas de doute que la Picanto séduira la clientèle féminine, qui représente près de 70 % de sa clientèle.
Après avoir présenté en tout début d’année une Rio séduisante, Kia poursuit son offensive produit et nous livre une nouvelle Picanto elle aussi pleine de qualités. Troisième du nom, cette nouvelle génération remplace une devancière déjà convaincante qui quitte le marché malgré des immatriculations en hausse. Pas question donc de faire les choses à moitié pour ce renouvellement.

JPEG - 1.8 Mo
Plastiques de qualité, ajustements parfaits, sens du design, l’intérieur de la Picanto est une bonne surprise.
Il suffit d’ailleurs d’observer cette nouvelle Picanto pour se rendre compte que le niveau a encore été monté d’un cran. Reprenant les codes de la marque, dont la calandre « Tiger nose », le design extérieur est séduisant. En prenant place à l’intérieur, on apprécie également le soin accordé à la finition : le travail effectué sur les poignées de porte donne par exemple une bonne idée de l’attention portée aux détails. La planche de bord est couronnée par un bel écran tactile qui intègre une compatibilité Bluetooth, Apple CarPlay et Android Auto, un système de navigation TomTom Live.

Kart tout confort

JPEG - 1.4 Mo
L’équipement de la Picanto est également l’un de ses points forts.
Bref, lorsque l’on prend en main le volant – plutôt réussi lui aussi – de la Picanto, on est déjà dans de bonnes conditions. Au démarrage, le trois-cylindres essence de 67 chevaux se montre volontaire sans être trop présent. Il suffit néanmoins de monter dans les tours pour aller chercher une sonorité très ludique. Ajoutez à cela une direction et un freinage bien calibrés, et on a vite fait d’avoir l’impression de piloter un kart. Cette conduite nerveuse peut néanmoins se payer cher à la pompe puisque nous avons enregistré une consommation moyenne 6,7 l/100 km (4,4 l/100 km et 101 g/km de CO2 en homologation).

JPEG - 1.9 Mo
Le coffre n’est pas ridicule mais son seuil de chargement est un peu haut.
Autre ombre au tableau, l’habitabilité arrière, malgré un empattement en hausse de 1,5 cm sur cette génération, ne permettra pas à des adultes de voyager dans de bonnes conditions de confort. La faute à un espace aux genoux trop faible. Le coffre de 255 litres n’est en revanche pas ridicule pour la catégorie et peut atteindre les 1 010 litres une fois la banquette rabattue. La Picanto cumule donc de sérieux atouts, qui ne sont pas gâchés par son prix. Bien équipée, la Launch Edition de notre essai est proposée à 13 400 euros, et la version haut de gamme GT Line ne dépasse pas les 14 500 euros avec ce même moteur.

Mots clefs associés à cet article : Kia, Segment A

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER