Kia Optima, une déclinaison SW pour Genève

Publié le par

La routière est pour la première fois déclinée en version break. Son arrivée en Europe est prévue pour la fin de l’année.

L'Optima SW mise sur le niveau d'équipement et le volume de coffre.
L'Optima SW mise sur le niveau d'équipement et le volume de coffre.

L’actualité est décidément très riche autour de la Kia Optima. La marque coréenne vient de révéler coup sur coup une version hybride rechargeable (lire notre article) et une déclinaison SW, deux propositions inédites à son catalogue.

JPEG - 610.1 ko
L’habitacle est élégant mais riche en boutons.
L’Optima SW affiche les mêmes dimensions que la berline (1,86 m de large, 4,85 m de long) mais se distingue au niveau du coffre, lequel pointe à 553 litres, soit de 48 litres de mieux. Kia n’a pas négligé les aspects pratiques en proposant une banquette arrière fractionnable (40/20/40), des filets de sécurité au dos des sièges arrière ou encore un hayon électrique.

Attendue en Europe pour le dernier trimestre 2016, l’Optima SW compte mettre l’accent sur le niveau d’équipement pour obtenir de la visibilité dans un marché ultra concurrentiel. Kia annonce l’intégration d’un système de navigation de dernière génération disponible avec un écran de 7 ou 8 pouces selon le niveau de finition ainsi que la présence de toutes les technologies dédiées aux smartphones (Android Auto, Apple CarPlay, chargeur par induction…). Le véhicule fait également la part belle aux équipements de sécurité.

Peu de moteurs

JPEG - 678 ko
Le volume de coffre de la SW pointe à 553 litres.
Le seul handicap de cette Optima SW devrait être son choix limité en motorisations. Kia se contente d’un 1.7 l CRDi diesel de 141 ch, d’un 2.0 l CVVL essence de 163 ch et d’un 2.0 l T-GDi essence de 245 ch, une offre un brin légère pour affronter les championnes européennes de la catégorie. Ces deux mécaniques ont malgré tout l’avantage d’être associées au choix à une boîte manuelle à six rapports ou à une transmission à double embrayage à sept rapports.

Confiant, Michael Cole, le patron de Kia Motors Europe, estime que ce nouveau produit jouera « un rôle essentiel pour permettre à la marque de conquérir de nouveaux clients, tant particuliers que professionnels ».

Mots clefs associés à cet article : Kia, Break, Salon de Genève 2016

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER