Kia Optima, place à l’hybride rechargeable

Publié le par

Le tout premier véhicule hybride rechargeable de Kia affiche une autonomie en tout électrique de 54 kilomètres et des rejets de CO2 de 37 g/km.

L'Optima hybride rechargeable est prévue pour la fin 2016.
L'Optima hybride rechargeable est prévue pour la fin 2016.

Kia avance ses premiers pions dans l’univers des véhicules propres. Le constructeur compte mettre à la route plusieurs modèles hybrides dans le courant de l’année, à commencer par une version rechargeable de la nouvelle Optima.

JPEG - 569.5 ko
Des instruments spécifiques au modèle hybride sont proposés au conducteur.
Cette offre alternative, qui sera dévoilée au prochain Salon de Genève, se distingue par une autonomie très intéressante de 54 kilomètres en mode 100 % électrique. Le système hybride de la berline se compose d’une batterie lithium-polymère de 9,8 kWh et d’un moteur électrique de 50 kW. Le moteur essence 2.0 l GDI de 156 ch associé à une transmission automatique à six rapports prend le relais en mode thermique.

L’ensemble peut bien entendu fonctionner de concert. Il délivre alors une puissance combinée de 205 ch et un couple de 375 Nm dès 2 300 tr/min. Kia précise que le moteur électrique permet au moteur thermique de réagir instantanément aux sollicitations du conducteur sur la pédale d’accélérateur. L’Optima est notamment en mesure d’abattre le 0 à 100 km/h en 9,4 s.

37 g/km de CO2

La seule ombre au tableau concernant cette version alternative est son volume de coffre. Il pointe à seulement 307 litres, contre 510 litres pour les versions thermiques classiques. Cette perte de volume s’explique par l’implantation de la batterie au dos de la banquette arrière et dans le logement normalement prévu pour la roue de secours.

JPEG - 812 ko
Le modèle bénéficie d’un bouclier arrière plus aérodynamique.
Qui dit système hybride rechargeable dit homologation avantageuse. L’Optima n’échappe pas à cette règle puisqu’elle est pour l’heure annoncée à 37 g/km de CO2 et une consommation mixte de 1,7 l/100 km. Kia a travaillé en parallèle l’aérodynamique du véhicule en le dotant de volets d’air actifs et des boucliers avant et arrière redessinés facilitant l’écoulement de l’air. Côté confort, l’Optima hybride bénéficie de réglages de suspension spécifiques afin de gérer le poids supplémentaire du groupe propulseur.

Enfin, outre un nouveau combiné d’instrumentation affichant les informations liées au groupe propulseur hybride, l’Optima est dotée dans cette version d’un écran tactile de 8 pouces, de tous les derniers systèmes permettant de connecter son smartphone, d’un chargeur sans fil pour téléphone, d’un GPS avec l’info trafic, d’un système de chauffage et de climatisation spécifique recyclant la chaleur perdue des systèmes électriques, d’un système de récupération d’énergie optimisé ou encore du freinage d’urgence autonome AEB. Ce dernier système détecte grâce à des radars une collision potentielle avec un autre véhicule ou un piéton et arrête éventuellement le véhicule.

La commercialisation de l’Optima hybride rechargeable est prévue pour le dernier trimestre 2016 en Europe. Kia précise que ce modèle, qui sera fabriqué en Corée-du-Sud, sera assorti, comme le reste de la gamme, de la garantie 7 ans ou 150 000 kilomètres.

Mots clefs associés à cet article : Kia, Berline, Véhicule hybride rechargeable, Salon de Genève 2016

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER