Jeep Grand Cherokee : classe business en toutes circonstances

Publié le par

Présentée au Mondial de Paris l’année dernière, la version restylée du haut de gamme de Jeep présente un mélange séduisant entre aventure et confort. Alliant qualités routières et capacités de franchissement, ce vrai 4 x 4 séduira les professionnels exigeants sur la polyvalence.

Nouvelle face avant pour le Jeep Grand Cherokee.
Nouvelle face avant pour le Jeep Grand Cherokee.

Marque historique s’il en est, Jeep vit une vrai révolution depuis son intégration au groupe Fiat. L’inventeur de la Willys, qui enchaîne les records de vente chaque année – plus de 1,4 million d’unités en 2016 –, poursuit le développement et le renouvellement de sa gamme. Après le plébiscite du Renegade et avant le renouvellement du Compass, c’est au tour du Grand Cherokee de faire l’actualité en ce début d’année.

JPEG - 2.2 Mo
L’habitacle, inchangé, reste très spacieux.
La nouvelle version 2017 présente ainsi un restylage de la quatrième génération commercialisée en 2011. Elle se distingue principalement par une face avant légèrement revue : nouvelle calandre et nouveau motif de grille, ainsi que par une nouvelle signature lumineuse et un bas de bouclier plus massif.

Véritable 4 x 4

JPEG - 2.8 Mo
Le Grand Cherokee est un vrai franchisseur.
Si la popularité des SUV urbains a tendance à faire oublier ce qu’est un vrai 4 x 4, le Grand Cherokee vous rafraîchit immédiatement la mémoire. Silhouette et gabarit imposants, moteurs accumulant les chevaux et habitabilité de minibus vous replongent dans un monde où la course à l’efficience était bien loin… Mais il ne faut toutefois pas tomber dans la caricature, car cette Jeep est bien un modèle du XXIe siècle doté d’équipements modernes (régulateur adaptatif, fonctions connectées sur le système multimédia, etc.) et pourvu d’un moteur Diesel pour contenir les consommations.

Pas de miracle à ce niveau néanmoins : pour déplacer les deux tonnes et demie de l’engin, les 250 chevaux du V6 CRD turbo diesel équipant notre modèle d’essai ont brûlé du gazole. Sur un parcours mixte, avec une conduite épanouie, nous avons facilement atteint les 9 litres aux 100 kilomètres. Loin des 6,4 l promis par la fiche technique, mais une consommation plutôt raisonnable relativement aux prestations de la bête. Du côté des émissions de CO2, le Grand Cherokee est homologué à 184 g/km et pâtit d’un malus de 8 173 euros, qui s’agrégera aux 56 000 euros du ticket d’entrée.

Mots clefs associés à cet article : Jeep, 4x4, SUV, Tout-terrain

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER