Jaguar XE, une belle offre à compléter

Publié le par

Le retour de Jaguar dans la catégorie des berlines premium du segment D ne manque pas de piquant… seulement d’un moteur Diesel d’entrée de gamme à la XE.

La XE ambitionne de rivaliser avec les modèles premium du segment D.
La XE ambitionne de rivaliser avec les modèles premium du segment D.

Les débuts sont timides mais il fallait s’y attendre. Après un trimestre de commercialisation, la XE ne tourne pas encore à plein régime. La berline a trouvé preneur à seulement 401 reprises en France, dont 63 en entreprises, l’une de ses principales terres de chasse. Comme quoi, essayer de faire de l’ombre au triumvirat allemand du segment D, même lorsque l’on s’appelle Jaguar, peut s’avérer un challenge laborieux.

Le CV de la nouvelle XE est pourtant bien rempli. Issue d’une bonne famille à la réputation établie (XJ, XF, F-Type), la berline arbore une ligne élégante et fait la part belle à des technologies de pointe. Sa carrosserie utilise plus de 75 % d’aluminium, ce qui a pour effet d’alléger sa masse (à partir de 1 474 kg). Par ailleurs, sa suspension Integral Link fait des merveilles sur tous types de routes, et sa direction brille par consistance et sa précision. En résumé, la Jaguar XE a été conçue de telle manière que son comportement routier se montre digne des meilleurs.

Une offre à moins de 100 g/km de CO2

JPEG - 1.6 Mo
La présentation à bord est soignée mais n’est pas encore à la hauteur de la concurrence.
Son niveau d’équipement et ses motorisations sont au diapason. La XE satisfera les technophiles avec un système multimédia de dernière génération, un affichage tête haute et de multiples systèmes d’aide à la conduite (régulateur adaptatif, surveillance d’angle mort, reconnaissance des panneaux de signalisation…).

Les amateurs de belles mécaniques apprécieront quant à eux le V6 3.0 l essence de 340 ch, tandis que les bons pères de famille se contenteront du 2.0 l diesel décliné en 163 et 180 ch. Le premier est typé flottes avec des rejets de CO2 de 99 g/km en boîte manuelle, et de 104 g/km en boîte auto à huit rapports. Mais pour s’assurer des volumes plus conformes à ses attentes, notamment en entreprises, Jaguar aurait sans doute été avisé d’ajouter au catalogue un moteur plus sage. Audi, BMW et Mercedes-Benz se sont pliés à l’exercice.

Un autre axe d’amélioration de la XE touche à sa qualité de finition, matériaux et ajustements laissant parfois à désirer… Sans parler de quelques absences, notamment au niveau de l’habillage du coffre, où la carcasse est par endroits à nu.

Technique et finance

Jaguar XE 2.0 l D E-Performance Business

  • Prix TTC * : 39 150 €
  • Cylindrée : 1999 cm3
  • Puissance Maxi : 163 ch à 4 000 tr/min
  • Couple Maxi : 380 Nm de 1 750 à 2 500 tr/min
  • Consommation (Mixte) : 3,8 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 99 g/km
  • Classe : A
  • Couleur : vert foncé
  • Bonus/Malus * : neutre
  • Carte grise (92) * : 450,84 €
  • TVS * : 238 €
  • Loi de roulage * : 38 mois/100 000 km
  • Loyer financier * : 689,21 €
  • Loyer global mensuel * : 946,66 €
  • PRK.ENTREPRISE * : 0,42 €
  • Coût kilométrique supplémentaire * : 0,07 €
  • Avantages en nature Sté/an * : 2 074,64 €
  • VR estimée (Montant et %) * : 40,60 %
  • TCO Après I.S * : 1 063,36 €
  • TCO période Après I.S * : 40 407,68 €

* Valeurs en vigueur au 12 octobre 2015

Mots clefs associés à cet article : Berline

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER