Jaguar XE AWD, félin pour l’autre

Publié le par

La petite XE étoffe sa gamme en proposant désormais ses services avec une transmission intégrale. Une greffe réussie apportant un regain de sécurité sans pénaliser l’agrément de conduite ni les consommations…

La transmission intégrale est uniquement associée au moteur 2.0 l diesel de 180 ch.
La transmission intégrale est uniquement associée au moteur 2.0 l diesel de 180 ch.

Après le flop de la X-Type, trop proche de la Ford Mondeo pour séduire, Jaguar revient sur le créneau des petites berlines avec cette XE. Une voiture inédite du châssis au pavillon, l’ensemble étant par ailleurs constitué essentiellement d’aluminium, ce qui est une première sur le segment. Cela permet accessoirement de gagner en poids et en rigidité (dès 1 565 kg), au bénéfice de l’agrément de conduite... et de la sobriété !

Sur ce point, la XE, en tant que rivale directe des sérieuses BMW Série 3 et Audi A4, place la barre très haut en offrant un dynamisme exceptionnel, sans pénaliser pour autant les consommations. C’est du moins le cas avec le « petit » 4 cylindres 2.0 l d Ingenium de 180 ch, seul bloc disponible avec la nouvelle transmission intégrale (AWD), les autres moteurs restant, pour l’heure, proposés uniquement en simple propulsion.

Surplus de sécurité

À l’intérieur, on retrouve sans surprise les fondamentaux qui composent l’environnement Jaguar, avec la molette rotative en guise de sélecteur pour la boîte de vitesses automatique (une ZF à huit rapports). Les entreprises seront aussi séduites par le plaisir de conduite offert par cette XE, alerte en reprises (0 à 100 km/h en 7,8 s), et ce, tout en restant sobre (moyenne de 4,2 l/100 km – 109 g/km de CO2).

Et sur route sinueuse la XE demeure toujours aussi agile en se comportant comme une propulsion, les roues avant motrices entrant en service à bon escient, de façon éclair et imperceptible. Cette prouesse, on la doit à la transmission elle-même (une boîte de transfert comprenant un embrayage multidisque humide et une chaîne de transmission vers le train avant), l’ensemble étant géré en temps réel par l’électronique, qui délivre le couple roue par roue, en fonction de l’adhérence.

Ce surplus de sécurité, appréciable lorsqu’on évolue régulièrement en conditions difficiles, occasionne un surcoût de 2 600 euros, portant la XE 2.0 l d AWD à partir de 42 400 euros.

Technique et finance

Jaguar XE 2.0 l D 180 ch AWD BVA8 Business

  • Prix TTC * : 44 779 €
  • Cylindrée : 1 999 cm3
  • Puissance Maxi : 180 ch à 4 000 tr/min
  • Couple Maxi : 430 Nm à 1 750 tr/min
  • Énergie : Diesel
  • Consommation (Mixte) : 4,7 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 123 g/km
  • Classe : C
  • Couleur : Vert clair
  • Bonus/Malus * : neutre
  • Carte grise (92) * : 506,53 €
  • TVS * : 716,50 €
  • Loi de roulage * : 38 mois/100 000 km
  • Loyer financier * : 735,80 €
  • Loyer global mensuel * : 1 003,85 €
  • PRK.ENTREPRISE * : 0,46 €
  • Coût kilométrique supplémentaire * : 0,07 €
  • Avantages en nature Sté/an * : 2 299,19 €
  • VR estimée (Montant et %) * : 42,56 %
  • TCO Après I.S * : 1 157,60 €
  • TCO période Après I.S * : 43 988,80 €

* Valeurs en vigueur au 15 septembre 2016

Mots clefs associés à cet article : Jaguar

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER