Jaguar Land Rover France : des ventes flottes qui se développent

Publié le par

Si Jaguar Land Rover souhaite préserver un bon équilibre entre les ventes à particuliers et celles réalisées auprès des professionnels sans avoir à verser dans la facilité des ventes tactiques, la partie professionnelle continue de croître avec des gammes business spécifiques, un réseau qui se professionnalise et des services appropriés.

Deux marques et six familles de produits.
Deux marques et six familles de produits.

Depuis la présentation en 2008 du concept qui préfigurait le Range Rover Evoque, il s’en est vendu pas moins de 500 000 unités, du SUV à la version cabriolet. Aujourd’hui, la marque poursuit son développement tandis que les efforts portent désormais pour le groupe sur le déploiement de Jaguar, tant auprès des particuliers que de la clientèle professionnelle.

D’un côté, Land Rover décline trois gammes : luxe (Range, Range Sport, Evoque), loisirs (Discovery et Discovery Sport) et enfin le pur outil de travail au look baroudeur, la « légentissime » gamme Defender. Or, au grand dam de ses nombreux fans, cette dernière vient tout juste d’être retirée du catalogue de la marque, laissant un trou béant de plusieurs années et donc le champ libre à la concurrence. Une vraie erreur stratégique s’il en est ! De l’autre la marque Jaguar déploie une gamme Sport (F-Type), Lifestyle (avec le tout nouveau SUV F-Pace) et luxe (XJ, XF et XE).

C’est ainsi qu’en cinq années de croissance solide les effectifs ont été multipliés par deux, les ventes également, et le chiffre d’affaires par trois pour un montant d’investissement en RD et produits de l’ordre de 12 milliards d’euros. Des investissements qui vont se poursuivre pour présenter, dans les cinq années à venir, de nouveaux modèles (petit SUV, nouveau Defender) et des motorisations quatre cylindres… électriques et hybrides.

Un groupe en pleine croissance

JPEG - 125.6 ko
Répartition dans le marché français.

Sur le plan international, le groupe a crû de 13 %, passant de 427 122 à 521 571 unités commercialisées à travers le monde avec les progressions suivantes selon les marchés : + 49 % en Europe, + 43 % en Chine, + 33 % aux États-Unis et + 16 % en Russie. En France, la hausse des ventes atteint 42 %, avec 14 130 véhicules vendus, dont 1 980 Jaguar et 12 150 Land Rover. Parmi elles, 44 % représentent les ventes à particuliers, 21 % les entreprises, 15 % la LLD, 2,5 % les loueurs de courte durée et 17,5 % de ventes tactiques pures.

Sur le marché des flottes maintenant (hors LCD), Jaguar aura vendu 453 unités l’an passé et compte bien progresser rapidement grâce à l’arrivée du F-Pace sur un segment qui a compté 12 534 unités en 2015 et grimpé de 7 %. De son côté Land Rover a immatriculé 4 628 véhicules en 2015 (+ 38 %) dans des segments qui pèsent 25,76 % et ont augmenté ensemble de 23,8 %. Jaguar Land Rover s’est également développé auprès des grands comptes grâce à la location en longue durée (1 300 unités, dont 530 par le biais de sa captive en marque blanche confiée à ALD Automotive, soit 40,7 %).

Des produits, un réseau et des services spécifiques

JPEG - 308.5 ko
Jaguar Care Pro.

Pour augmenter cette part non négligeable des ventes, Jaguar Land Rover étoffe ses gammes avec quantité de modèles en zone neutre (sous la barre des 130 g/km de CO2) et des versions business (XE, XF, Range Evoque, Discovery Sport et F-Pace). Le groupe s’appuie également sur un réseau de 10 Business Centers, qui s’enrichira de trois autres sites d’ici à la fin de l’année. Jaguar lance par ailleurs un programme spécifique (réservé à ses clients grands comptes d’Île-de-France) dénommé Jaguar Care Pro, incluant un service de conciergerie limité, pour lors, aux déplacements liés au programme d’entretien, aux actions qualité menées par le constructeur comme aux pannes immobilisantes. Une version payante est également à l’étude pour l’ensemble des autres clients entreprises et les particuliers, avant d’être ensuite probablement étendue à l’ensemble du territoire… Après cette première extension et en fonction de ses (bons) résultats, le même type d’offre pourrait être proposé aux clients de la marque Land Rover.

Enfin, Jaguar Land Rover s’enorgueillit du bon maintien de ses VR (valeurs résiduelles) aux alentours de 50 %. Il est vrai toutefois qu’avec des volumes certes croissants, mais encore faibles, il ne peut en être autrement. Il faudra donc voir sur la durée avec l’augmentation des volumes.

Mots clefs associés à cet article : Jaguar, Land Rover, Entreprises, Grands comptes, Marché Flottes

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER