Il faut aller au-delà du TCO et penser TCM

Publié le par

Une cinquantaine de gestionnaires de parc sont venus au Fleet & Mobility Managers Club pour discuter du calcul et de l’analyse du total cost of ownership (TCO) et du total cost of mobility (TCM).

La table ronde a débuté par une présentation des participants.
La table ronde a débuté par une présentation des participants.

Le total cost of ownership (TCO) d’un véhicule d’entreprise est un sujet incontournable pour le gestionnaire de flotte. Ce TCO était d’ailleurs l’objet principal de la discussion lors du dernier Fleet & Mobility Managers Club, avec quelques questions centrales telles que : comment analyser ses dépenses pour chercher les coûts cachés ? Comment choisir ses véhicules pour optimiser son TCO ? Comment intégrer les autres modes de transport ?… Benoît Sabatier (Mercedes-Benz Cars), Pierre Coquard (Euromaster Groupe), Sylvie Deneu (Cosma Experts), Catherine Milne (LeasePlan) et Ousmane Mbodje (Lidl France) ont pu offrir leur retour d’expérience sur les différentes thématiques.

Pour optimiser son TCO, tous les leviers sont importants : financier, fiscalité, pneu, entretien, assurance, etc. Mercedes-Benz travaille sur une solution de boîtier intégré qui permettrait d’avoir 100 % des données remontées par le véhicule (consommation, comportement du collaborateur, etc.). « Ces informations permettraient de faire des statistiques globales et de connaître l’ensemble des coûts de la flotte, précise Benoît Sabatier. Ainsi, on va pouvoir l’optimiser. »

Prendre en compte tous les déplacements

D’autres solutions suggérées par les intervenants pour maîtriser son TCO seraient de mettre en place des formations à l’éco-conduite, des évaluations de conduite, des cartes carburant avec remontées d’infos, des campagnes de changement de pneumatiques, etc.

Mais les coûts de déplacement d’un collaborateur ne se réduisent pas à son véhicule de fonction. Lidl France a mis en place un outil qui propose différents types de transport, mettant en avant les enseignes avec qui l’entreprise possède des accords, pour se rendre à une destination. L’objectif in fine : créer une agence qui gère tous les déplacements des collaborateurs.

C’est pour cela qu’il faut passer du TCO au total cost of mobility (TCM), c’est-à-dire prendre en considération la globalité des coûts de déplacement de ses collaborateurs. « Pour le moment, les entreprises ne sont pas matures : elles restent sur le TCO, explique Catherine Milne. Elles ne font pas de rapprochement entre fleet et travel. »

[(Save the date !
Prochain rendez-vous le 14 avril avec « Quels KPI (indications de performances) et outils pour piloter son budget et sa gestion au quotidien ? »)
Les inscriptions sont ouvertes : www.fleetmobilityclub.com]

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique, Flotte, Assurance, Télématique embarquée

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER