Hyundai Motor France veut repartir sur de bonnes bases

Publié le par

JPEG - 174.3 ko
Hyundai i20 trois portes
Si tous les feux sont au vert au niveau mondial pour Hyundai, qui a vu son chiffre d’affaires progresser de 2,2 % à 71,2 milliards d’euros en 2014, il n’en va pas de même pour sa filiale française, encore convalescente. Hyundai Motor France sort d’une année noire, marquée par l’effondrement de 33,3 % de son volume de ventes, passant de 26 037 unités en 2013 à 17 359 unités en 2014.

Cette chute s’explique en grande partie par l’arrêt des ventes tactiques (location courte durée et véhicules de démonstration) voulu par le nouveau directeur général, Lionel French Keogh. Mais l’ex-directeur des ventes de Kia Motors France a également été confronté à un effritement des ventes aux particuliers (13 082 à 11 455 unités) et aux entreprises (2 703 à 1 763 unités).

20 000 ventes en 2015

JPEG - 190.5 ko
Hyundai i30 restylée
La volonté du nouveau dirigeant, arrivé en août dernier, est de rééquilibrer la présence de la marque sur l’ensemble des canaux de vente. Un objectif de 20 000 ventes a été fixé pour 2015, dont 2 800 auprès des entreprises. Pour retrouver le chemin de la croissance et de la rentabilité, Hyundai Motor France compte tout d’abord s’appuyer sur un plan produit dynamique. Car, comme le rappelle à juste titre Lionel French Keogh, « une marque qui ne propose pas de nouveaux produits sur le marché français est une marque qui ne peut espérer voir ses volumes de ventes progresser ».

JPEG - 167.3 ko
Hyundai i40 restylée
L’année a plutôt bien débuté puisque la nouvelle i20, revue de fond en comble, vient d’arriver dans les concessions. La marque proposera également un nouveau ix35, son modèle le plus vendu en France, à compter du mois de septembre. Il retrouvera à cette occasion son ancienne appellation : Tucson. Sont également annoncés une i20 coupé trois portes en avril, un restylage pour les i30, i40 et Santa Fe, de nouveaux moteurs conformes à la norme Euro 6, ainsi qu’une nouvelle transmission double embrayage à sept rapports.

Un autre chantier ouvert en fin d’année 2014 est celui de la remise en ordre de marche du réseau de distribution. Celui-ci compte à ce jour 180 points de vente et couvre 70 % du territoire. Insuffisant aux yeux de Lionel French Keogh, qui annonce l’ouverture prochaine de 30 nouvelles concessions et une couverture de 85 % du territoire à fin 2015. Une nouvelle identité sera par ailleurs déployée à compter de cette année. En parallèle, Hyundai Motor France vient de mettre en ligne un site où les clients peuvent visualiser en temps réel les véhicules en stock dans le réseau.

Des centres Hyundai Entreprises

JPEG - 297.1 ko
Ensuite, pour doper les ventes aux entreprises, la marque compte ouvrir 25 centres Hyundai Entreprises avec des vendeurs dédiés et des services spécifiques. « Nous avions jusqu’à présent un vrai problème de savoir-faire dans notre réseau pour les ventes aux professionnels. Nous avons donc mis en place un programme de formation pour que nos vendeurs soient au fait des spécificités liées à la clientèle entreprise », complète Lionel French Keogh. Hyundai s’appuiera en outre sur sa prestation de location en longue durée, opérée en marque blanche par Arval.

Enfin, la volonté des dirigeants est de fidéliser les clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Rares sont en effet les acheteurs d’une Hyundai à renouveler leur confiance à la marque. C’est pourquoi de nouveaux services vont leur être proposés, notamment un accueil personnalisé ainsi que des contrats de maintenance et des forfaits d’entretien afin qu’ils se rendent plus fréquemment dans les concessions.

Toutes ces initiatives commencent à payer puisque la marque a vu ses ventes progresser de 96,5 % en janvier. Sur les 2 156 véhicules immatriculés, 600 l’ont été en location courte durée. Les dirigeants assurent toutefois que, même sans ce contingent, les ventes auraient progressé de 40 %.

Mots clefs associés à cet article : Hyundai

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER