Hyundai Kona : l’originalité pour se différencier

Publié le par

Le nouveau SUV citadin du constructeur coréen dévoile son style et ses arguments pour percer sur un marché concurrentiel.

Le Hyundai Kona adopte un design qui ne laissera pas indifférent.
Le Hyundai Kona adopte un design qui ne laissera pas indifférent.

C’est à Milan, capitale italienne du design, que Hyundai dévoilait en début de semaine son nouveau SUV. Après le Santa Fe et le Tucson, le Kona se positionne sur le segment B-SUV. Pour concurrencer des modèles à succès comme le Renault Captur et le Peugeot 2008, pour ne citer que les plus vendus, Hyundai mise sur un design pour le moins original. Une solution éprouvée par le Nissan Juke, qui avait néanmoins bénéficié d’un marché moins saturé lors de son lancement.

Le Kona propose ainsi, sur 4,16 m de long et 1,80 m de large, des faces avant et arrière dotées des projecteurs en deux parties, des protections de carrosserie peintes dans une couleur contrastante et une ligne de toit basse. L’ensemble pourrait faire croire à une interprétation cubiste du Subaru XV… À voir comment le marché réagira à tant d’originalité.

Une offre cohérente

Le design différenciateur du Kona n’est évidemment pas son seul argument. L’intérieur, plus consensuel, séduit par une présentation sobre mais efficace avec un grand écran tactile de 8 pouces trônant sur la planche de bord, relevée de quelques détails colorés qui égayent le tout. Les équipements s’annoncent prometteurs grâce à une connectivité dans l’air du temps (compatibilité Apple CarPlay et Android Auto, services Tom Tom Live) et à une gamme complète d’aides et d’assistances (assistance corrective au maintien dans la voie, feux de route intelligents, détection de fatigue du conducteur, surveillance des angles morts et alerte d’angles morts).

La modernité de la proposition de Hyundai se retrouve également dans l’offre de moteurs puisque le Kona sortira dès sa commercialisation à la fin de l’année avec un bloc essence suralimenté de faible cylindrée, le 1.0 l T-GDI de 120 chevaux, qui devrait se contenter de 5,3 l/100 km et 119 g/km de CO2. Les moteurs Diesel arriveront à l’été 2018 et seront disponibles en boîte manuelle ou automatique ainsi qu’en variante quatre roues motrices. Une version totalement électrique affichant environ 400 kilomètres d’autonomie sera également commercialisée. Les tarifs du Kona ne sont pas encore communiqués mais devraient aussi être un argument en faveur de ce SUV exotique.

Mots clefs associés à cet article : Hyundai, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER