Hugues de Laage (PSA) : « Les équipes de PCSF sont en ordre de marche. »

Publié le par

Le directeur de PSA Corporate Sales France dresse un bilan positif de l’activité BtoB du groupe PSA en France. Il revient également sur les premiers pas de la nouvelle direction dont il a la responsabilité.

Hugues de Laage, directeur de PSA Corporate Sales France.
Hugues de Laage, directeur de PSA Corporate Sales France.

L’Automobile & L’Entreprise : Comment jugez-vous les débuts de l’entité PSA Corporate Sales France ?
Hugues de Laage :
PSA Corporate Sales France est une direction très jeune dont la création remonte au 1er octobre dernier. Il est donc trop tôt pour en dresser un premier bilan. Je peux toutefois vous dire que nous avons des retours positifs de la part de nos clients grands comptes et de nos partenaires loueurs en courte et longue durées. Je peux également vous assurer que les équipes de PCSF sont en ordre de marche et s’attellent à développer notre business BtoB.

A&E : Pouvez-vous nous rappeler quelles sont les attributions de PCSF ?
HdL :
Nous avons trois principales missions. La première est de renforcer la présence de nos trois marques, Peugeot, Citroën et DS, auprès des clients grands comptes de plus de 500 véhicules ainsi qu’auprès des loueurs en courte et longue durées. Nos responsables grands comptes ont des objectifs à remplir pour chaque marque. La deuxième mission consiste à développer notre performance dans le domaine des utilitaires légers. Nous avons une réelle marge de progression sur ce marché, particulièrement sur les véhicules carrossés. Nous animons avec les équipes de Zone Manager Citroën/DS et Peugeot notre réseau de distribution pour accompagner les forces de vente sur le sujet. Nous épaulons également ces dernières pour accroître leur performance sur les TPE, les PME et les PMI, tant sur la partie VP que sur la partie VUL. Les équipes de PCSF sont enfin chargées de proposer des financements et des services. Nous travaillons sur les sujets LLD, auto-partage ou télématique avec Free2Move Lease. C’est notre troisième mission.

Le 3008 a été le deuxième véhicule le plus vendu en entreprises

A&E : Quel bilan faites-vous de l’activité des trois marques sur le marché des entreprises en France en 2017 ?
HdL :
Le bilan est globalement bon. Peugeot, Citroën et DS ont cumulé près de 155 000 ventes de voitures particulières en entreprises en 2017, un total en hausse de 14 % par rapport à 2016. Si l’on analyse cette performance marque par marque, Peugeot a réalisé la meilleure année avec 108 000 immatriculations de VP. C’est 22 % de mieux qu’en 2016. Les SUV ont largement contribué à cette croissance. Le 3008 a été le deuxième véhicule le plus vendu en entreprises derrière la Renault Clio, le 5008 a intégré le top 10, et le 2008 a été le modèle le plus prisé dans sa catégorie. J’ajoute que la 208 a également progressé et que la 308 demeure leader sur son segment.

A&E : L’année a été plus compliquée pour Citroën et DS…
HdL :
Le contexte est différent. Citroën et DS ont des programmes qui vont leur permettre de renforcer leurs positions dans les années à venir. Citroën a toutefois progressé en 2017, même si nous avons fait moins bien que le marché. La nouvelle C3 a trouvé sa place et dispose encore d’une belle marge de progression. Le C3 Aircross a bien démarré, et la nouvelle berline C4 Cactus qui arrivera au printemps donnera une vraie cohérence à la gamme. Enfin, concernant DS, notre stratégie est très claire. La marque est en cours de développement avec un nouveau produit par an à compter de 2018. Le premier d’entre eux, le DS 7 Crossback, a reçu un très bon accueil de la part des clients, des loueurs et des coteurs. Les forces de vente peuvent maintenant parler de produit et d’expérience client.

Les nouveaux Citroën Berlingo et Peugeot Partner arriveront en fin d’année

A&E : Quelques mots sur votre performance dans le domaine des utilitaires légers ?
HdL :
Le marché des VUL s’est inscrit dans une bonne dynamique. Peugeot et Citroën en ont pleinement profité en affichant des progressions supérieures à 10 %. PSA a ainsi retrouvé sa place naturelle de numéro un sur le marché des utilitaires légers. Mais le chantier n’est pas terminé. Les nouveaux Citroën Berlingo et Peugeot Partner arriveront sur le marché en fin d’année, d’où notre optimisme pour 2018.

A&E : Quelles sont vos ambitions pour 2018 ?
HdL :
Notre ambition est de poursuivre notre croissance grâce à nos trois marques. Nous allons pour cela nous appuyer sur nos gammes existantes et sur un plan produit ambitieux. L’année a bien débuté avec le lancement du DS 7 Crossback. Nous allons ensuite procéder au lancement des nouvelles Citroën C4 Cactus et Peugeot 508. Cette dernière fera ses grands débuts à Genève en berline. La version SW arrivera plus tard dans l’année. Nous accueillerons enfin les nouveaux Peugeot Partner et Citroën Berlingo en versions VP et VUL.

A&E : Où se situe le groupe PSA en matière d’électrification ?
HdL :
Nous avons d’ores et déjà des véhicules électriques au catalogue, notamment sur le marché des utilitaires légers avec les Partner et Berlingo. Ces produits ont progressé de plus de 50 % en 2017. J’ajoute que des versions électriques existeront sur les nouvelles générations même si elles ne seront pas disponibles immédiatement. Peugeot proposera également une version électrique de la remplaçante de la 208, et DS déclinera le DS 7 Crossback en version hybride essence en 2019. D’ici à 2025, 100 % de notre gamme proposera une offre électrifiée.

Mots clefs associés à cet article : PSA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER