Gestion de la mobilité : l’auto-partage a la cote !

Publié le par

Auto-partage, crédit mobilité, transition énergétique… la nouvelle soirée du Fleet & Mobility Managers Club s’est tournée vers la gestion de la mobilité et ses applications.

Retours d’expérience sur la mise en place de l’auto-partage dans les entreprises.
Retours d’expérience sur la mise en place de l’auto-partage dans les entreprises.

Pour cette nouvelle soirée du Fleet & Mobility Managers Club, dont le thème portait sur la « Gestion de la mobilité : quelles perspectives à l’horizon 2025 ? », les discussions se sont principalement focalisées sur les applications actuelles en matière d’auto-partage, de crédit mobilité et de transition énergétique. Le débat était animé par Damien Chalon, chef de rubrique de L’Automobile & L’Entreprise, en présence de Vincent Huille (Engie), Didier Houal (Mobility Tech Green), Laetitia Deffains (Assystem France), Christophe Chevreton (Renault) et Julien Honnart (Wayz-up).

Vincent Huille et Laetitia Deffains ont mis en place des services d’auto-partage dans leur entreprise pour proposer une solution alternative à leurs collaborateurs. Autour de la table, tous s’accordent sur les bénéfices : réduction des véhicules en parc, suivi de leur entretien et de la sinistralité, etc. « Nous avons installé notre système d’auto-partage sur notre site de Saint-Quentin-en-Yvelines, explique Laetitia Deffains. Il a été très vite victime de son succès. Toutes les agences de province souhaitent installer la même chose. »

Des briques pour la transition énergétique

Renault s’intéresse également à l’auto-partage. Christophe Chevreton, directeur du projet « Nouvelles mobilités », le précise en rappelant l’ancienneté du constructeur dans la location : « Renault Rent propose des véhicules en location mais non associés à l’auto-partage, nous sommes donc intéressés par le développement de ce système. »

Mais côté crédit mobilité, la route semble encore longue. « Il y a clairement du chemin à parcourir avant d’arriver à la mobilité multimodale, explique Julien Honnart. Aujourd’hui, les personnes qui réalisent du covoiturage continuent de payer leur passe Navigo. » Il n’y a pas de forte demande pour le moment, selon Didier Houal, mais beaucoup de réflexions. « L’objectif est de pousser à la vertu en utilisant différents types de mobilité » commente-t-il. Ces nouveaux services sont des briques permettant de répondre aux enjeux de la transition énergétique.

Les participants de la soirée se sentaient concernés par cette question de la gestion de mobilité et ont pu continuer les discussions lors du cocktail. La prochaine réunion du Club « Calculer et analyser votre total cost of mobility » se déroulera le 24 mars. Save the date !

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER