Ford teste l’impression 3D pour la production de ses futures voitures

Publié le par

Les imprimantes 3D pourraient produire de manière plus flexible et pour des coûts moindres des pièces de toute forme.

L'impression 3D fonctionne par superposition de couches de matière, ici du plastique.
L'impression 3D fonctionne par superposition de couches de matière, ici du plastique.

À l’instar d’un certain nombre de start-up qui proposent des concepts de voitures imprimées en 3D, les constructeurs s’intéressent eux aussi de plus en plus à cette technologie qui pourrait révolutionner la production automobile à plus d’un titre. Ford en fait partie et cultive son avance sur ce terrain en expérimentant la production de pièces pour ses futurs prototypes et voitures de course.

Porte ouverte à la créativité

Principal avantage de l’impression 3D ? La possibilité de produire pour des coûts contenus et dans des délais courts des pièces qui sont également plus légères que leur équivalent en métal. Pour Ellen Lee, en charge de la recherche sur les techniques de production au centre de recherche et développement de Ford de Dearborn, cette technologie « apporte beaucoup de flexibilité dans [le]s processus de conception et permet de créer rapidement de grandes pièces avec de nouvelles possibilités en termes de design ».

Pour ces raisons, le constructeur envisage d’utiliser rapidement des imprimantes 3D afin d’imprimer des pièces en petite série. Leur utilisation en grande série n’est pour le moment pas envisagée car, si le processus de production gagne en flexibilité, l’impression en elle-même reste plus lente que l’utilisation de moules.

Mots clefs associés à cet article : Ford, Impression 3D

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER