Ford lorgne vers le « low cost » avec la Ka+

Publié le par

Après l’échec de la Ka dérivée de la Fiat 500, Ford revient sur le segment A avec une citadine polyvalente globale, qui a les armes pour tailler des croupières à une certaine Dacia Sandero.

La Ford Ka+ débute à 9 900 euros.
La Ford Ka+ débute à 9 900 euros.

Chez Ford on a le triomphe modeste. À la question de savoir si la nouvelle Ka+ a les moyens de rivaliser avec la Dacia Sandero, on répond que l’auto est en moyenne 700 euros plus chère que la roumaine et que le produit s’adresse à ceux qui ne sont pas prêts à rouler en « low cost ». Cependant, l’américain réussit avec cette nouveauté à lui opposer une véritable rivale, ce qu’aucun constructeur n’était parvenu à faire jusqu’à présent.

Longue de 3,93 m, la Ka+ n’a en effet rien à voir avec la feue Ka, qui cultivait les codes traditionnels du segment A. La nouveauté, fabriquée en Inde et au Brésil, se veut beaucoup plus polyvalente grâce à ses cinq portes et à son habitabilité impressionnante. À l’arrière, deux grands adultes peuvent en effet s’installer confortablement tout en préservant un volume de coffre très acceptable de 270 litres.

Bien que de style un peu vieillot, l’habitacle offre un niveau de finition très correct pour la catégorie. Seul regret, la qualité des sièges, réellement médiocre, qui interdit les voyages au long cours. Dommage, car la Ka+ se distingue par le confort de sa suspension souple mais bien maintenue. Elle se révèle d’ailleurs nettement plus agréable à conduire que la Sandero, déjà citée et aussi beaucoup plus silencieuse.

Un tarif canon

JPEG - 752.9 ko
La finition est d’un niveau correct.
Nous avions à notre disposition la version la plus puissante du 4 cylindres 1.2 l, fort de 85 ch. Couplé à une transmission un peu longue, il fait preuve d’une souplesse et d’une bonne volonté certaine, même si bien entendu il ne faut pas s’attendre à des performances exceptionnelles : le 0 à 100 km/h est abattu en 13,3 s.

Dotée d’indéniables qualités, la Ka+ compte tout de même avant tout sur son tarif canon pour convaincre. La gamme est en effet disponible dès 9 990 euros. Ce n’est bien sûr pas aussi bon marché que la Sandero, mais l’équipement proposé est un peu plus riche : dès le premier niveau de finition, la Ka+ propose en série les jantes alliage, les vitres avant électriques et la condamnation centralisée.

Reste à savoir si ce modèle réussira à obtenir une valeur résiduelle aussi stable que celles des Dacia.

Mots clefs associés à cet article : Ford, Citadine

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER