Ford : du bioplastique pour ses pièces automobiles

Publié le par

Ford s’est associé au producteur Jose Cuervo pour développer un nouveau matériau bioplastique durable pour les véhicules.

Le cycle de l’agave implique un processus de sept ans minimum.
Le cycle de l’agave implique un processus de sept ans minimum.

Ford s’associe au producteur de tequila Jose Cuervo pour étudier la façon dont l’excès d’agave produite pour la réalisation de l’alcool pourrait avoir une seconde vie dans les véhicules. Ce surplus permettrait de développer un nouveau matériau durable pour les pièces automobiles. Les chercheurs testent actuellement la durabilité du matériau et sa résistance à la chaleur pour être utilisé à l’intérieur des véhicules (bac de rangement) mais aussi pour certains composants extérieurs (faisceaux de câblage).

Le cycle de l’agave implique un processus de sept ans minimum : une fois la plante récoltée, son cœur est cuit puis moulu en vue de récupérer le jus pour la distillation. Les fibres de l’agave inutilisées sont habituellement envoyées au compost par le producteur au sein de ses fermes. Cette autre utilisation permettrait de concevoir des matériaux respectueux de l’environnement et pleins de propriétés. « Le développement réussi d’un composite durable pourrait réduire le poids des pièces automobiles et améliorer ainsi les économies du carburant, précise Ford. Le nouveau matériau pourrait également réduire l’utilisation de produits pétrochimiques, diminuant l’impact des véhicules sur l’environnement. »

Mots clefs associés à cet article : Ford, Énergies renouvelables, Environnement

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER