Flotte : Orangina Suntory France cultive la sécurité

Publié le par

Grâce à sa politique vertueuse mise en place et à son plan de prévention du risque routier, Orangina Suntory France maîtrise ses coûts et stabilise son budget flotte auto.

Orangina Suntory France a référencé six marques dans sa car policy, dont Renault.
Orangina Suntory France a référencé six marques dans sa car policy, dont Renault.

En France, dans le secteur de l’agroalimentaire, Orangina Suntory France est reconnu comme le leader des boissons aux fruits. Dans le giron du groupe japonais Suntory depuis 2009, il est toutefois maître de sa car policy, qui doit être « la plus structurée et la plus lisible possible pour les collaborateurs » considère Jean-Pierre Tran, responsable du parc auto d’Orangina Suntory France. « Refondue l’an dernier, elle s’applique sur une durée de deux ans jusqu’en 2017. Précédemment sa durée était d’un an », précise-t-il.

La flotte d’Orangina Suntory France (400 véhicules au total tous en version Business) comporte deux types de VP : les VP de fonction et les VP statutaires. S’y ajoute un parc de 100 véhicules utilitaires conduits par les commerciaux saisonniers qui approvisionnent les magasins d’avril à octobre.

De la LLD et de la LCD

JPEG - 428.9 ko
Jean-Pierre Tran, responsable du parc automobile chez Orangina Suntory France.
Depuis toujours l’entreprise recourt à la solution de la LLD. Parmi les principaux avantages mis en avant par Jean-Pierre Tran figurent « la suppression de la gestion achat et revente des véhicules, la réintégration du loyer dans les frais généraux et la conservation de trésorerie pour son activité cœur de métier ». Les partenaires sont sélectionnés sur appel d’offres. À son loueur historique, Arval, sont venus s’ajouter ALD Automotive et LeasePlan. « Le fait d’être multiloueur nous permet de les mettre en concurrence », reconnaît Jean-Pierre Tran.

Au loyer sont associés uniquement les services entretien et valeurs résiduelles. Les autres services sont externalisés : les pneumatiques avec Euromaster, le bris de glace avec Carglass. Concernant les travaux de carrosserie, un contrat a été conclu cette année avec AD, fournisseur référencé par les assureurs. Pour ce qui est des utilitaires, l’entreprise a choisi la LCD et s’en remet à Hertz. La gestion de ce parc a été externalisée cette année.

La loi de roulage prévoit un maximum de 60 mois/150 000 kilomètres. Cette année, la durée du contrat a été abaissée à 36 mois. Les véhicules peuvent ainsi être renouvelés plus rapidement, ce qui motive davantage les collaborateurs. Ils sont aussi moins polluants. La car policy a fixé le taux de rejet de CO2 à un maximum de 100 g/km.

La quasi-intégralité du parc roule au diesel, encore fiscalement intéressant. Un véhicule hybride diesel Peugeot 3008 a été testé mais sans suite car le constructeur a arrêté sa commercialisation. Une Zoe et un Kangoo Z.E. ont aussi été acquis et mis en pool sur deux sites de production. Des bornes de recharge ont été installées. D’autres véhicules pourraient être commandés, mais Jean-Pierre Tran déplore «  les délais de livraison très longs, près de neuf mois, et le nombre trop important d’intervenants dans cette filière ».

Un taux de S/P autour de 80 %

Pour assurer sa flotte en location, Orangina Suntory France a choisi sur appel d’offres le courtier Gras Savoye, qui a placé le risque auprès d’AIG Europe. Les véhicules sont couverts en formule tous risques. Depuis plusieurs années le budget assurance auto est resté stable car le taux de Sinistres/Prime est maintenu autour de 80 %. La sinistralité a pu être abaissée du fait de la mise en place d’un plan de prévention du risque routier. Le prestataire sélectionné est Automobile Club prévention (ACP).

Tout collaborateur qui a eu un accident doit contacter son hiérarchique dans les quarante-huit heures et répondre à un questionnaire dont les données sont transmises à ACP. Un bilan est effectué tous les quatre mois. « L’objectif est de débanaliser l’accident et de sensibiliser le collaborateur sur toutes les causes possibles d’accident, souligne Jean-Pierre Tran. Lorsqu’un collaborateur a un long trajet à effectuer, nous demandons de le couper en passant une nuit à l’hôtel. »

L’entreprise a mis en place des indicateurs sécurité et travaille à réduire la fréquence des sinistres. Des communications de sécurité routière sont régulièrement envoyées par mail aux collaborateurs et mis en ligne sur l’intranet. Les conducteurs multiaccidentés suivent d’office une formation adaptée d’une journée avec ACP. Et depuis l’an passé tous les salariés bénéficient d’un stage chez Centaure. Les résultats se font sentir puisqu’un seul accident corporel a été enregistré en 2016.

Mots clefs associés à cet article : Renault, ALD Automotive, Arval, LeasePlan, Euromaster, LLD, Gestion de parc

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER