Fiat 500 L Cross : schizophrénie des genres

Publié le par

Le monospace compact de Fiat profite de son restylage pour réorganiser sa gamme et proposer des équipements remis au goût du jour. Notre essai de la version Cross « SUVisée ».

Moins séduisant que le 500 X, le 500 L est aussi beaucoup moins cher.
Moins séduisant que le 500 X, le 500 L est aussi beaucoup moins cher.

Interprétation monospace de la 500, le 500 L propose un compromis entre style rétro et habitabilité. On aime ou on n’aime pas, toujours est-il que le 500 L dégage un peu plus de charisme – sur un segment qui en manque cruellement – que ses prédécesseurs, l’insipide Idea et l’original Multipla. Pour relancer les ventes de ce medley, Fiat lui apporte une touche de modernité en adoptant un certain nombre d’éléments stylistiques vus sur la version restylée de la 500 : le bouclier avant redessiné adopte des picots chromés et les feux de jour, des leds en anneau barré.

Rapport qualité/prix convaincant

Cette mise à jour est également l’occasion d’une réorganisation de la gamme du 500 L. Les finitions Cross et Wagon deviennent des déclinaisons à part entière avec une identité propre plus marquée. C’est d’autant plus vrai pour la version Cross, qui force un peu le trait de son côté SUV pour essayer de capter la clientèle de ce segment. Avec ses bas de caisse inspirés de ceux du 500 X, cette déclinaison est assurément la plus séduisante de la gamme. L’intérieur, qui reste néanmoins commun aux trois déclinaisons, propose des possibilités de personnalisation plus élégantes et reçoit un écran tactile de 5 ou 7 pouces. Le système multimédia est pour sa part désormais compatible avec les smartphones Apple et Android.

Sur route, la motorisation diesel Multijet de 95 chevaux « fait le job » mais n’aime pas être brusquée. Le châssis rappelle assez rapidement sa conception datée et supporte mal les 200 Nm de couple de ce moteur qui est pourtant loin d’être sportif. Bref, le 500 L ne compte pas se distinguer pas ses capacités dynamiques. C’est plutôt du côté du rapport qualité/prix qu’il avance des arguments. Avec un prix d’appel de 13 990 euros grâce à une remise permanente de 3 000 euros, le 500 L vise une clientèle à la recherche d’habitabilité et de pragmatisme économique.

Mots clefs associés à cet article : Fiat, Monospace, FCA - Fiat Chrysler Automobiles

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER