En Suisse, les véhicules au gaz devant les hybrides

Publié le par

À l’occasion de la présentation de l’EcoMobiListe 2014 de l’ATE Association transports et environnement, Hansjörg Sommer, expert en hygiène de l’air, est arrivé à la conclusion que les polluants atmosphériques continuent de poser problème dans les régions urbaines et le long des routes très fréquentées. Tout comme l’an dernier, le bilan de l’ÉcoMobiListe est mené par les trois voitures au gaz et de construction similaire : VW eco up !, Skoda Citigo et Seat Mii. Quatre autres modèles au gaz occupent également le top dix et détrônent ainsi les hybrides.
Hansjörg Sommer, ex-directeur de la Protection de l’air du canton de Zurich et vice-président de l’association Cercl’Air, a déclaré en conférence de presse à Berne que les émissions de polluants dues au trafic avaient diminué drastiquement ces vingt dernières années, mais que le problème était loin d’être résolu. « C’est surtout dans les régions urbaines et le long des routes très fréquentées que les limites d’émissions ne sont toujours pas respectées.  »

JPEG - 139 ko

Dans les régions à fort trafic, la pollution au dioxyde d’azote (NO2) a à peine diminué, comme l’a expliqué Hansjörg Sommer. De même, les émissions de particules fines (PM10) n’y reculent que lentement. Hansjörg Sommer fait ressortir deux explications possibles : les ventes de véhicules Diesel, qui émettent encore dix fois plus d’oxyde d’azote que les modèles essence, sont en hausse. De plus, les véhicules à moteur génèrent plus d’émissions dans leur usage quotidien que lors de la certification sur le banc d’essai.
Dans les efforts visant à réduire le nombre de voitures polluantes, il serait insensé de réfléchir en termes de bien et de mal, a expliqué la présidente centrale de l’ATE, Evi Allemann. « Nous n’avancerons ni en encensant la voiture comme symbole de liberté ni en la diabolisant. Nous avons plutôt besoin de solutions pragmatiques et efficaces » a-t-elle ajouté. La suprématie des véhicules au gaz s’explique de deux façons :
- la combustion du gaz naturel génère moins de CO2 que les moteurs à essence ou Diesel ;
- le gaz naturel suisse contient environ 20 % de biogaz climatiquement neutre provenant des installations de valorisation des déchets. C’est pourquoi les voitures au gaz naturel s’en sortent mieux que les modèles hybrides dans l’EcoMobiListe.
Le segment des voitures électriques connaît aussi une belle progression. Les ventes ont doublé en un an, et plusieurs modèles novateurs ont été présentés ces derniers mois. La performance environnementale d’une voiture électrique dépend toutefois largement de la production de l’électricité nécessaire : filière renouvelable ou non. Les efforts consentis par le secteur pour utiliser une électricité verte sont malheureusement encore limités.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule hybride

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER