Electromobilité : l’Ile-de-France reste branchée !

Publié le par

L'Avere fait le point sur l'électromobilité en Ile-de-France.
L'Avere fait le point sur l'électromobilité en Ile-de-France.

À quelques jours de la COP21, l’Avere a réuni ses partenaires, adhérents, sponsors… dans l’hémicycle de la région Ile-de-France pour faire un état des lieux de l’électromobilité.

En Ile-de-France, le schéma régional Climat Air Énergie a fixé un objectif de 400 000 véhicules électriques hybrides rechargeables d’ici à 2020. Le plan de déplacement urbain doit quant à lui installer 40 000 points de charge d’accès public en 2020, dont 16 000 sur voirie.

Rappelons que le trafic routier en IDF est responsable de 55 % des émissions d’oxyde d’azote et de 25 % des émissions de particules. Pour les réduire, la région compte agir sur le déploiement des infrastructures de recharge, aussi bien gaz qu’électrique, ainsi que sur le développement et l’usage du transport en commun. Le STIF (syndicat des transports d’Île-de-France) prévoit de son côté une sortie progressive du diesel, notamment pour la RATP, en s’orientant vers l’électrique, le GNV et le bioGNV.

Concernant les flottes captives, le plan de mobilité étant obligatoire dans les entreprises de plus de cent salariés, la région souhaiterait que celles-ci prévoient l’électromobilité dans le panel de mobilité proposé à leurs salariés.

Enfin, l’interpolarité des bornes reste le sujet de discorde, chacun des intervenants ne souhaitant pas investir davantage. Une bonne nouvelle tout de même pour l’intermodalité des Franciliens : très prochainement les abonnés d’Autolib et des transports en commun pourront utiliser leur passe Navigo comme unique titre de transport.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Véhicule hybride, Carburants alternatifs

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER