EAGLE : un projet européen pour des moteurs essence plus performants

Publié le par

Des partenaires universitaires et industriels pilotés par l’IFPEN vont travailler conjointement afin de développer un moteur essence capable de se conformer aux futures normes d’émissions. L’objectif visé est de 50 grammes de CO2 par kilomètre.

Le moteur essence n'a pas dit son dernier mot.
Le moteur essence n'a pas dit son dernier mot.

Malgré les efforts continus d’optimisation des motorisations essence, leur rendement énergétique reste assez faible. Partant de ce constat, l’initiative EAGLE (pour Efficient Additivated Gasoline Lean Engine) vise à l’augmenter d’au moins 20 % pour atteindre un rendement maximum de 50 %, contre 40 % environ aujourd’hui. Des partenaires universitaires et industriels (Renault, Saint-Gobain, Continental entre autres) souhaitent répondre ainsi aux enjeux soulevés par les futures limites d’émission renforcées et par la mise en vigueur du cycle d’homologation WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures ), plus contraignant que l’actuel NEDC.

Pour ce faire, ce groupement piloté par l’IFPEN (Institut français du pétrole énergies nouvelles) mise sur l’addition d’hydrogène au carburant traditionnel en vue d’« améliorer et stabiliser la combustion d’un mélange ultra-pauvre », pour reprendre les termes du communiqué de l’IFPEN. D’autres innovations comme un système d’allumage en préchambre ou l’utilisation d’isolants intelligents pour réduire les pertes de chaleur lors de la combustion devraient permettre de réduire les émissions de CO2 à 50 g/km. Financé par l’Union européenne, EAGLE devrait arriver à échéance en 2020.

Mots clefs associés à cet article : Essence

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER