Drust, le grand saut commercial

Publié le par

Drust annonce la commercialisation de son boîtier Akolyt à compter du 25 juin 2017. La start-up assure que cet outil connecté à la voiture permet de diminuer jusqu’à 30 % la consommation de carburant.

Drust lance son boîtier Akolyt au prix de 149 euros.
Drust lance son boîtier Akolyt au prix de 149 euros.

Après plusieurs années de recherche et développement, l’heure de vérité a sonné pour Drust. La start-up fondée en 2014 par trois anciens ingénieurs de PSA commercialise enfin son boîtier Akolyt. « Il s’agit d’un moment charnière dans notre jeune histoire », confie Michaël Fernandez, le directeur général et cofondateur de Drust.

Akolyt arrive officiellement sur le marché à compter du dimanche 25 juin au prix de 149 euros. Il est pour l’heure commercialisé uniquement sur le site web de Drust. Des discussions sont en cours avec des grandes enseignes de distribution. L’entreprise a prévu pour ce lancement une large campagne de pub TV jusqu’à la mi-juillet en lien avec des programmes traitant d’automobile et de sport.

Former des "superdrivers"

L’ambition de cette jeune pousse soutenue financièrement par la Macif est de former une génération de « superdrivers ». Pour cela, elle a mis au point un appareil se branchant sur la prise OBD du véhicule, le fameux Akolyt.

Un fois installé, le boîtier se synchronise en Bluetooth avec l’application Drust téléchargeable sur les plates-formes Android et iOS. L’utilisateur, tout en roulant, reçoit alors des conseils en temps réel sur sa conduite afin qu’elle soit plus vertueuse. Il est par exemple invité à utiliser le frein moteur, à modérer ses accélérations et ses freinages ou à tourner de manière moins brusque.

Drust assure que son dispositif permet de gagner jusqu’à 30 % de carburant, soit une économie moyenne de 250 euros pour un conducteur effectuant 13 000 kilomètres par an. Il a été constaté chez les utilisateurs qui ont testé le produit en avant-première une économie moyenne de 17 %.

Des discussions avec Waze

Une fois son trajet terminé, le conducteur a accès à de plus amples informations via l’application. Il peut visualiser l’ensemble de ses trajets, localiser son véhicule, consulter sa note de conduite et son cumul de points dans la course au meilleur « superdriver » ou encore accéder à son historique de maintenance et de passages en stations-service.

Drust propose également la fonctionnalité « maintenance » qui lui indique l’état de santé de son véhicule. Il est averti lorsqu’il devient nécessaire de changer ses pneumatiques, ses plaquettes de frein ou encore de passer en révision ou au contrôle technique.

D’autres développements sont à venir. Des discussions sont par exemple en cours avec Waze pour faire en sorte que les deux applications soient utilisables en parallèle. Drust envisage également d’adapter son produit aux spécificités des véhicules électriques une fois que les ventes auront décollé. Les dirigeants de la start-up assurent enfin être en conformité avec la CNIL sur la confidentialité des données.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules connectés, Drust

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER