Dieselgate : le groupe Fiat-Chrysler visé par une information judiciaire

Publié le par

Trois juges d’instruction vont être désignés pour enquêter sur un possible truquage des tests d’homologation moteur de Fiat-Chrysler.

La Fiat 500, modèle emblématique du constructeur, vendue à six millions d'exemplaires depuis 1957.
La Fiat 500, modèle emblématique du constructeur, vendue à six millions d'exemplaires depuis 1957.

Après Volkswagen et Renault, c’est au tour du groupe Fiat-Chrysler (FCA) d’être dans le viseur de la justice. Le Parquet de Paris a ouvert le 15 mars une information judiciaire pour tromperie contre le constructeur italien à la suite d’un rapport de la DGCCRF, la Direction de la répression des fraudes. Le groupe FCA est suspecté d’avoir truqué les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes de véhicules diesel. Trois juges d’instruction devraient être désignés pour enquêter.

L’affaire du Dieselgate avait commencé à l’automne 2015, quand Volkswagen avait avoué avoir truqué les logiciels sur des moteurs de véhicules diesel. Après ce scandale, une commission d’experts avait été mise en place en France par la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. Cette commission avait alors lancé des tests sur une centaine de véhicules vendus en France. Pour l’instant, Opel est le seul constructeur à avoir été blanchi par la DGCCRF.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER