Dieselgate : PSA également ciblé par la justice

Publié le par

L’information judiciaire a été ouverte le 7 avril 2017. De son côté, le groupe PSA nie avoir équipé ses véhicules de logiciels pouvant fausser les tests d’homologation.

Dieselgate : PSA également ciblé par la justice

Et de quatre ! Après Volkswagen,Renault et Fiat-Chrysler, c’est au tour du constructeur PSA d’être visé par une enquête pour des soupçons de tromperie dans les tests pollution de moteurs Diesel.

L’information judiciaire avait été ouverte le 7 avril 2017 pour « tromperie sur la qualité substantielle et les contrôles effectués avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l’homme ou de l’animal », indique l’Agence France Presse.

PSA dément

Après la divulgation de cette information, lundi 24 avril, PSA a tout de suite démenti, indiquant à l’AFP que « ses véhicules n’ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif permettant de fausser les tests d’homologation ». Le constructeur de Peugeot, Citroën et DS dit vouloir « éviter tout amalgame et défendre ses intérêts » et respecter « les réglementations dans tous les pays où il opère ».

Seul soulagement pour PSA, il est en train de racheter Opel à l’américain General Motors. Opel, qui est pour l’instant la seule marque automobile blanchie dans ces affaires de « dieselgate » en France.

Mots clefs associés à cet article : Diesel, PSA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER