Des radars préventifs au bord des routes

Publié le par

Pour réduire le nombre d’accidents sur la route, une start-up a développé un radar qui, au lieu de sanctionner le conducteur pour conduite excessive, le préviendrait par alerte sonore ou textuelle du danger.

Les bornes connectées devraient arriver d'ici à fin 2016 sur nos routes.
Les bornes connectées devraient arriver d'ici à fin 2016 sur nos routes.

Un nouveau genre de « radar » va faire son apparition au bord des routes nationales et départementales. Même si une partie de la technologie embarquée se rapproche de celle d’un radar habituel (différents capteurs pour quadriller la zone et un radar doppler), cette nouvelle borne développée par la start-up Aciri Systems n’a aucun caractère répressif. Bien au contraire. Elle permettrait d’alerter le conducteur d’un danger potentiel ou imminent sur sa route, tout simplement en envoyant une alerte visuelle ou sonore dans son véhicule. La nouvelle technologie est en effet non intrusive pour les véhicules puisque les alertes sont envoyées par la borne via le système GPS, l’application smartphone ou l’autoradio.

Pour pouvoir mettre en place ce dispositif, la start-up noue des partenariats avec les acteurs des systèmes de navigation, tels que Coyote. L’envoi sur autoradio se réalise via les ondes FM. Comme pour le flash info, la musique se coupe quelques instants pour laisser place au message d’alerte. Un autre dispositif sera également utilisé par le système : le protocole eCall. Ce dernier permettra à la borne de s’interfacer avec les véhicules connectés et d’activer instantanément les haut-parleurs éteints.

Détecter les moments dangereux

Ces bornes connectées – dont le design n’a pas encore été dévoilé – analysent les moments dangereux des zones accidentogènes de la route (obstacles, chaussée mouillée, vitesse excessive, etc.) et préviennent, en amont, les conducteurs du danger. Plus exactement, elles envoient des alertes directement dans l’habitacle du véhicule par le biais des différentes technologies énumérées plus haut (autoradio, système GPS, application, etc.).

« Aujourd’hui, beaucoup d’accidents sont dus au conducteur seul » explique Jonathan Boujo, président fondateur de la société Aciri Systems Sas. Et d’ajouter : « La borne va analyser la vitesse de la voiture et définir que telle personne à tel endroit peut faire une sortie de route car les conditions de conduite sont difficiles. Ainsi, elle envoie une alerte au conducteur. » Les bornes peuvent également prendre des photos ou vidéos pour les envoyer sur le tableau de bord du gestionnaire de la route. Ainsi, celui-ci peut envoyer des secours au plus juste besoin.

Disponibles sous forme de leasing

La borne, équipée de panneaux photovoltaïques, est autonome en énergie. Elle peut également être déplacée en cas de besoin. Le point positif : aucune installation sur l’infrastructure ! Un autre type de borne est en cours de développement pour prévenir des zones de travaux sur autoroute.

La jeune pousse est soutenue par la BPI (subvention French Tech), le pôle Véhicule du futur et un groupe d’entrepreneurs locaux, pour un investissement total de 70 000 euros. Les bornes sont accessibles sous forme de leasing : il faut compter environ 100 euros par mois pour 2 à 5 bornes selon la zone sensible à couvrir. Les premières installations se feront d’ici à la fin de l’année.

Mots clefs associés à cet article : Sécurité routière, Prévention routière, Radar

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER