Dépôt de brevets : Valeo devance PSA pour la première fois

Publié le par

Après dix ans à la tête du classement des déposants de brevets en France, PSA cède la place à l’équipementier automobile Valeo.

L'Inpi a reçu 16 200 demandes de brevets en 2016, soit 0,9 % de moins qu'en 2015.
L'Inpi a reçu 16 200 demandes de brevets en 2016, soit 0,9 % de moins qu'en 2015.

L’Institut national de la propriété industrielle (Inpi) a dévoilé son palmarès 2016 des principaux déposants de brevets en France. Particularité de ce palmarès : il regroupe les filiales appartenant à un seul groupe, ce qui permet de suivre avec précision l’activité des entreprises françaises en matière de dépôts de brevets. Et cette année encore c’est le secteur automobile qui monopolise la tête du classement. Surprise tout de même, après dix ans en pole position PSA cède sa place à l’équipementier automobile Valeo.

Depuis 2013, le nombre de brevets déposés par PSA diminuait : 1 378 en 2013, 1 065 en 2014, 1 012 en 2015 et enfin sous la barre symbolique du millier en 2016, avec 994 brevets déposés. Un tassement qui a largement profité à Valeo : entre 2012 et 2016, l’équipementier automobile a presque triplé son nombre de brevets déposés, passant de 393 à 994.

Le secteur automobile omniprésent

Aussi présent dans le top 10 de ce palmarès : Renault, qui se positionne à la 5e place avec 509 brevets déposés auprès de l’Inpi en 2016. Juste derrière, à la 11e place, on retrouve Michelin avec 248 brevets, Bosch à la 12e place avec 190 brevets, IFP Énergies nouvelles à la 13e place avec 181 brevets. Total pointe un peu plus loin, à la 25e place, avec 55 brevets et Chassis brakes international, à la 43e place avec 33 dépôts.

À noter que la plus forte progression de cette année revient à Continental Automotive, qui est passé de la 21e à la 17e place avec une augmentation de 78 % des demandes publiées.

Mots clefs associés à cet article : Brevets

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER