De l’essence « civilisée » pour l’Alfa Romeo Giulia

Publié le par

La gamme essence de la Giulia accueille un 2.0 l turbo de 200 ch, une mécanique plus fréquentable que le V6 2.9 l de 510 ch qui officiait en solo depuis le lancement.

Le 2.0 l turbo est annoncé à 138 g/km de CO2.
Le 2.0 l turbo est annoncé à 138 g/km de CO2.

La tendance en France n’est plus au tout-diesel. Les clients, tant professionnels que particuliers, sont désormais davantage tentés par des motorisations essence, contexte anti-diesel oblige. Alfa Romeo, qui revient sur le devant de la scène avec la Giulia, se plie à cette tendance en intégrant une offre essence raisonnable au catalogue de sa nouvelle routière, qui ne disposait jusqu’à présent que d’un V6 2.9 l de 510 ch…

La nouvelle mécanique en question est un 2.0 l turbo de 200 ch couplé à une transmission automatique à huit rapports. Le constructeur annonce un 0 à 100 km/h parcouru en 6,6 s, une vitesse maximale de 235 km/h, un couple de 330 Nm à 1 750 tr/min, une consommation mixte de 5,9 l/100 km et des rejets de CO2 de 138 g/km (malus de 250 euros). Les tarifs débutent à 37 000 euros en finition Giulia et grimpent à 45 100 euros en finition Lusso.

Mots clefs associés à cet article : Alfa Romeo

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER