DS7 Crossback : le SUV à la française

Publié le par

Pour son premier véritable SUV, la marque premium du groupe PSA mise sur un produit dans l’air du temps. Connecté et dynamique d’aspect, le DS7 Crossback se pose également comme un fier représentant de l’industrie française du luxe.

Design séduisant et soigné pour le SUV de DS.
Design séduisant et soigné pour le SUV de DS.

Il y a un petit goût de Peugeot 3008 dans ce DS7 Crossback. Si les deux SUV ont été élaborés sur la même plate-forme, c’est surtout la bonne inspiration des designers s’exprimant jusque dans les détails qui rappelle la production star de Peugeot. Sauf que, marque premium oblige, le DS7 Crossback pousse encore plus loin le raffinement.

JPEG - 1.6 Mo
DS a beaucoup travaillé sur les optiques du DS7. Le résultat parle de lui-même.
Face à cette bête de 4,57 m de longueur et de 1,62 m de hauteur, on a l’impression d’observer un concept-car tant les matériaux apparaissent qualitatifs et les détails soignés. Pour n’en citer qu’un, la cinématique des LED, qui tournent sur elles-mêmes à l’allumage, devrait en émerveiller plus d’un. Si l’on doit avouer que l’ensemble fait un peu dans le « bling-bling », il faut saluer la qualité du travail des équipes qui ont imaginé le véhicule et celle des artisans qui ont réussi à lui conférer un aspect « fait main ».

Tradition et modernité

Le DS7 Crossback incarne donc à merveille l’image du luxe à la française sur laquelle DS tente de se positionner depuis ses débuts. Mais le rejeton de Citroën n’a-t-il pas oublié la modernité dans cette quête de la tradition ? En entrant dans l’habitacle, on est immédiatement rassuré. Là aussi la parenté avec le 3008 est plutôt évidente avec un grand écran tactile central et un cockpit virtuel qui rappelle le système Audi. Le tout se démarque suffisamment et dégage une personnalité propre à mi-chemin entre les mondes de l’aviation et de la haute couture. Bien sûr le système multimédia embarqué n’est pas là pour faire de la figuration, et les futurs clients pourront compter sur une installation Hi-Fi haut de gamme et une connectivité poussée.

JPEG - 1.3 Mo
Le poste de pilotage du DS7 donne l’impression d’être dans un salon.
Pour enfoncer le clou sur le chapitre des nouvelles technologies, le DS7 Crossback proposera plusieurs exclusivités dans sa catégorie. Là encore, pour n’en citer qu’une, le « DS Driver attention monitoring » surveillera le comportement et l’état de fatigue du conducteur à l’aide de deux caméras et déclenchera au besoin des messages d’alerte.

Il a mangé du lion

Pour achever la comparaison avec le 3008, le DS7 Crossback reprendra certaines de ses motorisations essence, diesel et hybride rechargeable. Cette dernière, baptisée E-Tense chez DS, constituera le choix le plus puissant avec 300 chevaux cumulés qui permettront de signer un 0 à 100 km/h en 7 secondes environ.

Le prix du DS7 est pour le moment inconnu, mais on devrait en savoir plus la semaine prochaine à l’occasion du Salon de Genève.

Mots clefs associés à cet article : DS, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER