Covoiturage professionnel : 12 000 trajets par jour en IDF chez Wayz-Up

Publié le par

Contrairement au covoiturage entre particuliers, le covoiturage entre collègues, du domicile au lieu de travail, a été analysé par Wayz-Up, l’un des spécialistes du secteur. En voici les principaux résultats.

Un aperçu de l'enquête…
Un aperçu de l'enquête…

Selon Wayz-Up, le questionnaire a concerné les quelque 30 000 utilisateurs du service, et 500 réponses ont été passées au crible. Les résultats ont été jugés « étonnants » par le covoitureur professionnel, mais ils lui ont avant tout permis de définir le profil de la nouvelle génération de covoitureurs quotidiens, très différent de celui des covoitureurs grand public.

C’est ainsi que le covoitureur domicile-travail est un homme ou une femme de 40 ans, cadre, avec une vie de famille bien remplie ! Pour lui ou elle, le covoiturage au quotidien est avant tout « un acte citoyen dans le but d’agir pour l’environnement et la décongestion des routes ». Il contribue également à répondre à la mise en place, au sein son entreprise ou groupe, du plan de déplacement entreprise, inter-entreprises. Il vient aussi s’inscrire dans une démarche de développement durable et/ou de certification.

Nouvelle espèce de covoitureurs

Parmi les covoitureurs, 70 % sont en couple et ont des enfants. Le trajet moyen est relativement long (29 kilomètres) puisque les gens qui résident à proximité de leur lieu de travail privilégient plutôt le vélo, les autobus ou encore leur voiture. Là, il s’agit de s’organiser grâce à l’application mobile et aux alertes de l’après-midi pour permettre de venir avec un conducteur le matin et de repartir avec un autre en fin de journée, selon les emplois du temps de chacun. « Wayz-Up réunit désormais tous ces gens qui étaient exclus du covoiturage traditionnel à heure fixe, parce qu’ils ont justement des horaires d’amplitude variable » selon Julien Honnart, président et fondateur de l’entreprise.

JPEG - 185.8 ko
Julien Honnart, président et fondateur de Wayz-Up.

Autre surprise : l’âge des utilisateurs. Les deux tiers ont entre 36 et 55 ans (voir encadré), ce qui a poussé Wayz-Up à revoir ses applis, leur utilisation et la plate-forme pour s’adapter à leur mode de fonctionnement. « Nous pensions que l’utilisateur moyen était plus jeune, mais nous sommes finalement conformes à la carte démographique de l’entreprise. Il nous faut donc revoir notre communication pour nous adapter aux besoins des plus anciens, pas nécessairement férus d’applications mobiles… » commente le responsable.
Reste à attendre la prochaine étude du même type pour voir les évolutions et peut-être élargir le spectre des questions pour, par exemple, en savoir plus sur les types de véhicules utilisés : voiture de fonction ou personnelle, motorisations thermiques ou non, électriques, hybrides, appartenant à quel segment, etc. C’est du moins ce que nous souhaitons.

Wayz-Up en bref :
- Nombre de covoitureurs : 30 000 en France
- Nombre de trajets quotidiens : 12 000 en Île-de-France
- Parcours moyen : 29 km
- Âge moyen : 40 ans
- Répartition : 1/3 de 25-35 ans, 1/3 de 36-45 ans et 1/3 de 46-55 ans
- Cumul : 2/3 de plus de 36 ans
- Public touché : cadres, cadres supérieurs et dirigeants
- Coûts : pris en charge par l’entreprise, appli gratuite pour salarié, mais 10 centimes par kilomètre et par passager à donner au conducteur (gratuit s’il s’agit de son véhicule de fonction).

Mots clefs associés à cet article : Covoiturage, Mobilité durable

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER