Contrôle technique, la crise rendrait certains centres plus conciliants…

Publié le par

C’est enfoncer des portes ouvertes de dire qu’il y a des brebis galeuses dans tous les secteurs. Et le contrôle technique automobile n’échappe pas à la règle. Pour avoir suivi sa naissance et ses premières années de fonctionnement (1992), la même ritournelle est chantée chaque année, il y a trop d’agréments et donc de centres ; ce qui n’empêche nullement chacun des réseaux de poursuivre la course à l’échalote, pour couvrir encore un peu plus le territoire… Cette fuite en avant couplée à la crise peut pousser certains centres à être ainsi, un peu plus conciliant avec l’état des véhicules. Une raison pour laquelle, le CNPA (l’organisme professionnel) a décidé de faire une mise en point en relativisant ce qui pourrait être déclaré être une tendance de fond. C’est ainsi que les résultats des contrôles effectués par les DREAL (contrôle du contrôle…) sur le terrain en 2013 sont les suivants : sur près de 1 500 visites, seuls une soixantaine de centres ont été sanctionnés (4 %) ; 25 d’entre-eux se sont vus suspendre voire retirer leur agrément et plus de 40 contrôleurs ont également été rappelés à l’ordre. Si le CNPA en conclut logiquement que 96 % travaillent en conformité à la réglementation, l’on peut tout à fait dire également que 4 % de centres sanctionnés, c’est 4 % de trop, d’autant qu’il en va de la sécurité routière… Et qu’il convient à toute organisation de faire le ménage chez elle plutôt que d’attendre que l’administration s’en occupe comme de lutter contre la prolifération des centres, bien au-delà des potentiels économiques locaux. Sur ce dernier point, récurrent, je le répète depuis les années 90… On nous dit que des actions vont être menées. Espérons donc que les faits finissent par l’emporter sur le discours !

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Contrôle technique

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER