Citroën E-Berlingo : un air de déjà vu

Publié le par

Quelques semaines après le Partner Tepee électrique, c’est son jumeau chez Citroën qui reçoit une motorisation électrique, elle-même dérivée de la version utilitaire du Berlingo… et du Partner.

Un E sur la vitre latérale informe qu'il s'agit bien d'une version électrique.
Un E sur la vitre latérale informe qu'il s'agit bien d'une version électrique.

Difficile de passer en deuxième. Pour présenter son nouveau véhicule électrique (pas si nouveau que ça donc), Citroën avait pourtant fait l’effort de soigner son entrée : teasing plusieurs jours avant et présentation en direct sur Facebook. Mais pas évident de passer après Peugeot, qui a présenté le Partner Tepee électrique jumeau quelques semaines auparavant et a déjà bénéficié de l’intérêt suscité par ce modèle.

Habitabilité préservée

Reste que cette E-Berlingo n’est malgré tout pas dénuée d’intérêt : équipement correct, bonne habitabilité – la même que celle de la version thermique – et coût d’entretien réduit grâce aux avantages des chaînes de traction électriques. Dommage néanmoins que la batterie ne soit pas plus performante : 170 kilomètres NEDC, c’est environ 120 kilomètres d’autonomie réelle sur route. La E-Berlingo sera commercialisée à partir du mois de mai.

Mots clefs associés à cet article : Citroen, Fourgonnette

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER