Bonus et malus : nouveau barème en 2018

Publié le par

Le nouveau barème du bonus/malus écologique est effectif depuis le 1er janvier. Petit rappel des évolutions pour commencer l’année.

Le malus ne prend toujours pas en compte des polluants autres que le CO2.
Le malus ne prend toujours pas en compte des polluants autres que le CO2.

Introduites par le projet de loi de finances pour 2018, les évolutions concernant le système de bonus/malus sont entrées en vigueur le 1er janvier. Le nouveau barème est plus sévère côté malus avec une pénalité appliquée pour l’achat d’un véhicule neuf dès 120 grammes de CO2 émis par kilomètre et un malus qui atteint jusqu’à 10 500 euros contre 10 000 euros auparavant.

Côté bonus, la prime de 6 000 euros pour l’achat d’une voiture ou d’un utilitaire électrique est maintenue, mais celle destinée aux hybrides rechargeable (émettant moins de 60 g/km de CO2) disparaît. À noter que les véhicules commandés avant le 31 décembre 2017 et livrés avant le 31 mars de cette année bénéficieront des conditions de 2017.

La prime à la conversion ou « prime à la casse » persiste, mais son montant est réduit pour les véhicules électriques et ne concernera que très peu d’entreprises puisqu’elle ne s’applique qu’aux véhicules diesel immatriculés avant 2001 et essence d’avant 1997.

Mots clefs associés à cet article : Bonus-malus

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER