Bilan 2016 : les véhicules électriques montent (doucement) en puissance

Publié le par

Les ventes de véhicules électriques ont progressé de 26 % en 2016 pour s’établir à 27 307 unités. Une belle progression qui s’avère toutefois inférieure aux prévisions initiales du Gouvernement.

La Renault Zoe a cumulé 11 809 immatriculations en 2016.
La Renault Zoe a cumulé 11 809 immatriculations en 2016.

L’euphorie est quelque peu retombée sur le marché des véhicules électriques. Même si les ventes ont atteint un volume record de 27 307 unités l’an dernier, un total en hausse de 26 % par rapport à 2015, les prévisions du Gouvernement, sans doute un brin optimistes, n’ont pas été atteintes. L’exécutif, emballé par un cru 2015 de haute facture (lire notre article), tablait sur un volume de 33 000 immatriculations en 2016.

Le modèle le plus prisé a été sans surprise la Renault Zoe avec 11 809 exemplaires écoulés. La citadine, dont les ventes ont progressé de 10,67 %, a légèrement souffert en fin de parcours après l’annonce de la nouvelle génération à 400 kilomètres d’autonomie. La Zoe a été suivie au classement par la Nissan Leaf (3 917 ex.) et le Renault Kangoo Z.E. (2 389 ex.). Les autres modèles en vue ont été la BMW i3 (376 ex.), la Citroën C-Zero (729 ex.), la Kia Soul EV (995 ex.) la Peugeot iOn (1 223 ex.) ou encore la Tesla Model S (785 ex.).

L’augmentation de l’autonomie des modèles existants (Renault Zoe, BMW i3, Volkswagen Golf, Renault Kangoo Z.E…) et le lancement de produits prometteurs comme l’Opel Ampera-e et le Renault Master Z.E. devraient permettre au marché de poursuivre sa croissance. Reste à connaître son ampleur.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER