BMW va investir 200 millions d’euros dans un centre de recherche sur les batteries

Publié le par

Le groupe BMW souhaite développer son expertise technique des étapes de production des cellules de batterie à travers la création d’un centre de recherche dédié.

L'Allemagne veut rattraper son retard sur l'industrie hautement stratégique des batteries.
L'Allemagne veut rattraper son retard sur l'industrie hautement stratégique des batteries.

Composante essentielle des véhicules électriques, les batteries font à ce titre l’objet d’un intérêt croissant des constructeurs automobiles. Après Daimler, qui construit actuellement en Allemagne une usine géante pour la production de masse de ces réserves d’énergie, le groupe BMW place à son tour ses pions et annonce la création d’un centre de recherche dédié aux batteries. Celui-ci accueillera en 2019 pas moins de 200 employés et recevra dans les quatre années à venir un total de 200 millions d’euros d’investissement.

L’objectif est stratégique : maîtriser la production des cellules de batterie, industrie aujourd’hui dominée par des conglomérats asiatiques. Néanmoins, BMW ne prévoit pas nécessairement se lancer dans leur production. « En produisant des cellules de batterie, nous pouvons analyser et comprendre dans sa globalité les processus de création de valeur des cellules. Avec cette expertise de la conception, nous pourrons permettre à des fournisseurs de produire des cellules répondant à nos critères. Les compétences que nous acquerrons seront très importantes, que nous produisions nous-mêmes les batteries ou pas » explique Oliver Zipse, membre du conseil d’administration du groupe en charge de la production.

Un moteur électrique sans terres rares

Conjointement à cet investissement stratégique, BMW annonce développer la cinquième génération de transmission électrique pour ses modèles qui sortiront dès 2021. Celle-ci apporte deux innovations. L’intégration du moteur, de la transmission et de l’électronique de gestion de puissance dans un même module permettra de libérer de l’espace et d’adapter cette transmission à différents modèles tout en permettant une bonne flexibilité vis-à-vis de la puissance et des performances. Cette transmission s’affranchira par ailleurs de la présence de terres rares, un avantage indéniable dans un contexte ou le développement des véhicules électriques devrait provoquer des tensions d’approvisionnement de ces métaux.

Mots clefs associés à cet article : BMW, Électricité

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER