BMW développe le bouton d’appel d’urgence pour moto

Publié le par

Dès 2017, BMW Motorrad proposera en option un système d’appel d’urgence embarqué sur ses motos.

Le bouton SOS est doté d'un clapet de protection pour ne pas déclencher l'eCall par inadvertance.
Le bouton SOS est doté d'un clapet de protection pour ne pas déclencher l'eCall par inadvertance.

BMW Motorrad a développé un système d’appel d’urgence de type eCall pour ses motos. Baptisé Intelligent Emergency Call, le système permet d’appeler rapidement les secours en cas d’accident ou de situation d’urgence. Ce bouton, placé sur le Commodo droit du guidon et protégé par un clapet, sera disponible début 2017, en option, sur toutes les motos de la gamme. Il sera proposé dans un premier temps en Allemagne puis déployé dans les autres pays européens.

Le système comprend un haut-parleur et un microphone. La connexion au système d’appel indépendant de BMW est établie grâce à une carte SIM dédiée. L’utilisateur peut échanger dans sa langue natale avec l’opérateur du call center BMW.

JPEG - 1.2 Mo
Un détecteur de position et d’angle permet de connaître la position dans laquelle se trouve la moto.
Des capteurs très sophistiqués sont utilisés sur la moto pour évaluer la gravité de l’incident. Un détecteur d’accident mesure les collisions avec d’autres véhicules ou des obstacles. Un détecteur de position et d’angle permet de connaître la position dans laquelle se trouve la moto, à savoir debout ou renversée. Ce sont ces capteurs qui vont déterminer la nécessité de déclencher automatiquement l’appel d’urgence.

Trois scénarios possibles

Trois scénarios sont pris en compte par le système. Dans le premier scénario, le système envoie automatiquement une alerte au centre d’appel BMW dédié en cas de chute lourde ou collision grave. Le motard est « pris en charge » par le centre, via une connexion audio, jusqu’à l’arrivée des secours. Si le centre n’a pas d’échange avec la personne accidentée, celui-ci envoie tout de même une alerte. Un voyant sur la moto et un signal sonore indiquent que le système a bien transmis l’alerte. Le système ne peut être désactivé.

Dans le deuxième scénario, en cas de chute légère ou de collision mineure, le système est déclenché vingt-cinq secondes après l’accident : si aucun secours n’est nécessaire, l’utilisateur peut annuler l’appel de secours par simple appui sur le bouton. Dans le troisième scénario, le bouton SOS permet de déclencher manuellement le système. Utile par exemple dans des situations où le conducteur de la moto n’est pas lui-même impliqué. La localisation GPS est envoyée au call center, et une connexion vocale est établie, uniquement si le contact est mis. Dans le cas contraire, le système ne peut être activé.

Le système reconnaît les situations ne nécessitant pas l’appel des secours : chute à l’arrêt lors d’un stationnement, chute à vitesse très réduite qui n’implique pas un autre véhicule ou encore franchissement d’obstacle.

Mots clefs associés à cet article : BMW, Sécurité routière

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER