BMW Série 5 : magistrale

Publié le par

La nouvelle Série 5 éblouit par son tempérament, son confort, sa tenue de route et son contenu technologique de pointe.

La Série 5 conserve sa personnalité mais gagne sur tous les autres points.
La Série 5 conserve sa personnalité mais gagne sur tous les autres points.

La BMW Série 5 s’est forgé au fil des générations une solide réputation. Son caractère bien trempé, son confort à toute épreuve, son comportement routier irréprochable et ses motorisations vitaminées marquent les esprits depuis 1972, année de naissance de sa première mouture. La nouvelle génération, présente dans les showrooms depuis quelques mois, est fidèle à cette longue tradition. Elle n’oublie pas pour autant de s’ouvrir aux technologies et aux processus de fabrication les plus pointus.

Son goût pour l’aluminium, le magnésium et les aciers à haute limite élastique lui permet de gagner 100 kg sur la balance par rapport à sa devancière. L’agilité sur route et la consommation s’en ressentent. Forte de mensurations revues à la hausse, la nouvelle Série 5 propose également plus d’habitabilité et de volume de coffre (530 litres).

Deux finitions pour les pros

À bord, la qualité de fabrication et la noblesse des matériaux sont des incontournables. BMW conserve des standards élevés. La nouvelle Série 5 monte malgré tout en gamme avec son affichage tête haute à la surface de projection agrandie de 70 % et son écran de 10,25 pouces pouvant se contrôler par des gestes de la main. Les conducteurs apprécieront par ailleurs les nombreuses aides à la conduite mises à leur disposition et les premières fonctions de conduite autonome.

Les professionnels de la route sont bien entendu l’une des cibles privilégiées de BMW. La marque leur dédie deux finitions (Business et Executive) compatibles avec la plupart des motorisations du catalogue. Autant dire que le choix est large.

Les entreprises les plus concernées par la cause verte cibleront de préférence la 530 e iPerformance, une version hybride rechargeable développant 252 chevaux pour des rejets de CO2 de 44 g/km. Les plus conservatrices opteront plutôt pour la 520d Efficient Dynamics (252 ch), pointée à 102 g/km. Quant aux plus libérales, nous leur conseillons vivement la 530d (avec ou sans xDrive) et son six-cylindres de 265 chevaux développant un couple de 620 Nm. Un must.

Mots clefs associés à cet article : BMW, Berline

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER