Auto-partage : ce que les flottes ont à gagner

Publié le par

Selon une étude du cabinet de management Colombus Consulting, l’autopartage peut générer jusqu’à 30 % d’économies sur les frais de déplacement.

Selon l'étude menée par Colombus Consulting, l'essor de l'auto-partage a débuté avec le lancement du service Autolib'.
Selon l'étude menée par Colombus Consulting, l'essor de l'auto-partage a débuté avec le lancement du service Autolib'.

Les entreprises gagnent-elles à mettre en place un service d’auto-partage ? C’est à cette question que le cabinet de conseil en management Colombus Consulting a tenté de répondre en publiant les résultats d’une étude intitulée « Auto-partage en entreprises : une opportunité pour les flottes automobiles ? »

Dans cette étude, le cabinet analyse les gains possibles et les efforts à fournir pour une entreprise qui souhaite se lancer dans l’auto-partage. Selon Colombus Consulting, on compte 9 000 véhicules en flotte partagée aujourd’hui en France. Un chiffre qui devrait grimper de façon exponentielle dans les années à venir selon le cabinet. « La demande de véhicules en flotte partagée s’accélère sous l’impulsion de la loi de transition énergétique et l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché  » précise Christophe Bailey, associé au sein de Colombus Consulting. « Nous avons la conviction que les entreprises peuvent donc attendre des gains importants dans ce mouvement », poursuit-il.

Jusqu’à 30 % d’économie

PNG - 26.7 ko
L’essor de l’auto-partage résulterait de la rencontre de plusieurs facteurs, tels que la digitalisation des processus, l’évolution des mentalités, les nouvelles législations et la démarche des entreprises. Mais mettre en place de l’auto-partage n’est pas sans frais pour les entreprises. Ces dernières doivent produire des efforts d’accompagnement des salariés, d’organisation interne et d’évolution technique. Ces efforts doivent être raisonnables en comparaison des résultats attendus. Des gains qui peuvent être d’ordre financier, avec jusqu’à 30 % d’économie sur les frais de déplacement indique Colombus Consulting. Ils peuvent aussi concerner l’image de l’entreprise, avec plus de respect de l’environnement et une meilleure qualité de service pour les collaborateurs.

Pour Colombus Consulting, une entreprise doit identifier en amont les efforts à fournir pour mettre en place de l’auto-partage et se lancer dans l’aventure si et seulement si les gains sont aussi importants qu’eux.

Mots clefs associés à cet article : Autopartage, Gestion de parc

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER