Audi A8 : luxe et technologie

Publié le par

Après un teasing nourri, le vaisseau amiral d’Audi se révèle enfin. Outre son luxe toujours plus raffiné, la grande berline présente un degré d’automatisation rare.

La nouvelle Audi A8 arbore des traits plus affûtés.
La nouvelle Audi A8 arbore des traits plus affûtés.

Annoncée par le concept-car Prologue, dont elle reprend la face avant caractéristique, l’Audi A8 a été officiellement dévoilée ce mardi 11 juillet à Barcelone à l’occasion de l’Audi Summit. Cette nouvelle génération présente un style plus affûté dans des dimensions en hausse (5,17 m contre 5,13 m pour l’actuelle). On peut également noter l’arrivée de feux OLED (des LEDs organiques à la couleur plus profonde) à l’arrière du véhicule qui sont magnifiées par des cinématiques d’allumage conçues pour en mettre plein la vue.

À l’intérieur, il est toujours intéressant de voir comment les designers parviennent à imaginer des salons roulants toujours plus luxueux de génération en génération. Sur cette A8, c’est probablement le double écran tactile (complété par un virtual cockpit bien sûr) qui impressionne le plus. À la façon d’un Range Velar, le deuxième écran permet d’avoir un pavé tactile pour commander le système multimédia. Difficile ensuite de lister l’ensemble des équipements intérieurs qui participent à l’aura de cette berline.

Les embouteillages en toute autonomie

Mais la principale innovation de cette génération est sans conteste ses capacités en conduite autonome. Comme ses principales concurrentes récentes, l’A8 embarque radars, caméras et capteurs à ultrasons pour permettre une automatisation de la conduite dans certaines situations. L’A8 se veut néanmoins au-dessus de la mêlée grâce à son scanner laser. À l’aide de ces capteurs couplés au logiciel de conduite autonome embarqué, l’A8 se conduit toute seule. En attendant que la législation permette une telle utilisation, les propriétaires d’A8 pourront tout de même profiter d’une conduite autonome dans les embouteillages et d’une fonction parking sans qu’ils aient besoin de se trouver à l’intérieur du véhicule.

Pour motoriser ce joyau technologique la proposition est un peu plus conventionnelle avec un V6 essence et diesel de respectivement de 340 et 286 chevaux. En Allemagne, ils seront rejoints par deux huit-cylindres essence et diesel là encore et un W12. La version e-tron hybride rechargeable sera reconduite et proposera 449 chevaux, 700 Nm de couple et 50 kilomètres d’autonomie en tout électrique. Elle pourra bénéficier de la charge à induction grâce à une station optionnelle. À noter qu’en réalité toutes les A8 de cette génération seront dotées d’une hybridation légère puisqu’un alternateur à courroie permettra de rouler en roue libre, moteur éteint.

L’A8 arrivera en Allemagne à l’automne pour un prix plancher de 90 600 euros.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER