Aliapur : l’innovation au service de la valorisation des pneus usagés

Publié le par

Aliapur a collecté 43 millions de pneus usagés en 2015.
Aliapur a collecté 43 millions de pneus usagés en 2015.

Savez-vous ce que deviennent les pneumatiques usagés ? Ils sont collectés et recyclés par des entreprises spécialisées et agréées, dont Aliapur est la plus importante en France. Elle a réalisé 85 % de la collecte de pneumatiques en 2015, ce qui représente plus de 320 000 tonnes et près de 43 millions de pneumatiques, de voitures particulières essentiellement mais aussi de véhicules industriels, d’engins agricoles ou de génie civil, d’avions civils et militaires. Une année record et qui devrait battue en 2016 avec au moins 10 000 tonnes de plus.

Aliapur, qui a reçu quitus de la Cour des comptes pour l’ensemble de son activité — ce qui est rare —, est effectivement une « belle machine » avec une logistique remarquablement performante. Elle s’appuie sur 29 collecteurs agréés qui ont effectué 130 000 opérations de collecte chez les professionnels de l’automobile.

Mais qui finance cette collecte ? L’utilisateur ou si l’on préfère, le consommateur, puisqu’une « dîme » ou plus exactement une éco-contribution de 1,25 euro — elle était de 2,20 euros en 2004 — est prélevée sur chaque pneumatique vendu quel que soit le circuit de vente, physique ou par Internet. Il y a cependant quelques fraudeurs sur le marché du pneu neuf et, si les produits vendus sont généralement bien collectés, la taxe, elle, n’est pas toujours facturée à l’utilisateur final et jamais versée aux organismes collecteurs. Pour lutter contre cette fraude, les responsables d’Aliapur forts de l’appui de l’ensemble des professionnels, mais également des associations de consommateurs, demandent aux pouvoirs publics que soit créée sur chaque facture une ligne spécifique rendant la taxe transparente.

Des terrains de rugby à la lutte contre le chikungunya

Une très grande partie des pneumatiques usagés alimente les cimenteries. Cette valorisation énergétique représente 40 % de la valorisation globale du pneumatique usagé. Les cimentiers ne se contentent plus de s’en servir comme combustible : ils récupèrent de plus en plus souvent les matières inorganiques qui composent le pneumatique : acier, fer, silice, zinc, etc.

Le pneumatique usagé peut être réchappé, mais il peut aussi être valorisé différemment. Transformé en granulats, il est utilisé pour la construction de soutènement en travaux publics ou pour des tapis de stabulation en agriculture. Dans le bâtiment, le granulat s’est révélé efficace dans l’isolation thermique et surtout phonique. Au-delà de ces usages devenus classiques, Aliapur a permis l’émergence de nouvelles utilisations particulièrement innovantes. C’est ainsi que le Racing 92, équipe de rugby de haut niveau, jouera la saison prochaine sur une pelouse en gazon synthétique qui doit beaucoup au recyclage des pneumatiques usagés.

Les granulats devraient aussi très prochainement jouer un rôle en… santé publique. Ils peuvent en effet servir à empêcher la stagnation des eaux dans les gouttières. Cette technique, très particulière, développée en Nouvelle-Calédonie semble décisive pour lutter contre la prolifération des moustiques porteurs des virus de la dengue, du chikungunya ou du zika. Les premières expérimentations se sont révélées positives et c’est ainsi que les granulats vont devenir une arme anti-moustique.

La filière « collecte des pneumatiques usagés » est encore très jeune, mais elle s’est largement professionnalisée et a déjà largement fait ses preuves. Elle est aujourd’hui confrontée à plusieurs problèmes. Le premier est le coût très bas des matières premières énergétiques. Le second est plus étonnant : le pneu usagé est considéré comme un déchet. Aussi est-il urgent pour les dirigeants d’Aliapur de faire évoluer son statut. Il doit devenir « produit » pour échapper aux contraintes administratives qui sont attachées au statut de « déchet ». Cela favorisera sa valorisation et facilitera l’exportation des pneus, qui ont une seconde vie hors des frontières européennes.

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique, Déchets

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER