Alfa Romeo Giulietta : encore dans le coup !

Publié le par

Alfa veut faire revenir la Giulietta dans le jeu grâce à quelques subtiles modifications esthétiques et surtout à l’arrivée d’une nouvelle version diesel 120 ch, disponible avec une boîte à double embrayage.

La Giulietta a revu ses gammes Business pour séduire les flottes.
La Giulietta a revu ses gammes Business pour séduire les flottes.

Lancée en 2010, la Giulietta figure déjà parmi les plus âgées du segment des compactes. Néanmoins, Alfa Romeo entend la faire perdurer en attendant son remplacement vers 2018 par une propulsion basée sur la plate-forme de la Giulia.

C’est toute la raison d’être de son nouveau restylage. Une opération plutôt légère puisque les modifications se limitent à quelques détails cosmétiques : la simplification de la calandre, la suppression des chromes d’entourage de vitre et l’apparition d’un nouveau bouclier avant sont les seules évolutions notables du modèle.

Dans l’habitacle, on remarque l’apparition d’un nouveau système multimédia « connecté », un entourage de planche de bord moussé, ainsi qu’une décoration revue. Notons ici que le rapport encombrement/habitabilité reste médiocre et que le coffre n’offre que 350 litres de volume : même la BMW Série 1 fait mieux.

Une transmission douce

JPEG - 830.9 ko
Un nouveau système multimédia est au menu.
En somme, le restylage de la Giulietta n’aurait qu’un intérêt limité si Alfa Romeo n’avait pas particulièrement pensé aux flottes à cette occasion. Le constructeur a en effet choisi de revoir ses gammes Business, désormais plus agressives en matière de tarifs. Il introduit surtout une nouvelle version diesel 120 ch, qui place enfin la Giulietta au cœur du marché européen.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, ce moteur 1.6 l peut être couplé à la transmission à double embrayage TCT maison. De quoi faire face à la Peugeot 308 BlueHDI 120 ch, même si le constructeur italien revendique des concurrentes plus huppées.

À la conduite, cette variante fait valoir un couple moteur/boîte bien accordé. Plutôt nerveux, le 1.6 l se montre beaucoup plus silencieux qu’autrefois et profite d’une transmission aux passages de rapports doux, à défaut d’être très rapides.

En revanche, le châssis commence à faire sentir son âge. Plutôt fermement amorti, il ne se montre pas particulièrement affûté malgré une direction assez directe et correctement calibrée. Reste une consommation raisonnable et des émissions de CO2 compétitives dans le segment avec 99 g/km.

Technique et finance

Alfa Romeo Giulietta 1.6 l JTDm 120 ch Business

  • Prix TTC * : 29 050 €
  • Cylindrée : 1 598 cm3
  • Puissance Maxi : 120 ch à 3 750 tr/min
  • Couple Maxi : 320 Nm à 1 750 tr/min
  • Énergie : Diesel
  • Consommation (Mixte) : 3,8 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 99 g/km
  • Classe : A
  • Couleur : Vert foncé
  • Bonus/Malus * : neutre
  • Carte grise (92) * : 340,39 €
  • TVS * : 238 €
  • Loi de roulage * : 38 mois/100 000 km
  • Loyer financier * : 366,59 €
  • Loyer global mensuel * : 701,81 €
  • PRK.ENTREPRISE * : 0,27 €
  • Coût kilométrique supplémentaire * : 0,05 €
  • Avantages en nature Sté/an * : 1 293,18 €
  • VR estimée (Montant et %) * : 49,76 %
  • TCO Après I.S * : 632,42 €
  • TCO période Après I.S * : 24 031,96 €

* Valeurs en vigueur au 24 juin 2016

Mots clefs associés à cet article : Alfa Romeo, Berline

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER