Affaire VW : les Suisses remontés comme des coucous !

Publié le par

L’Allemagne oblige Volkswagen au rappel obligatoire de tous les véhicules concernés, et l’ATE suisse demande des mesures supplémentaires à la suite du trucage des tests anti-pollution.

L'ATE suisse, en termes de pollution y compris sonore, a toujours marqué un temps d'avance sur les pays européens.
L'ATE suisse, en termes de pollution y compris sonore, a toujours marqué un temps d'avance sur les pays européens.

En considération du grand nombre de véhicules concernés par le trucage des tests anti-pollution, les autorités allemandes ont exigé de Volkswagen le rappel systématique des véhicules en lieu et place d’adaptations techniques destinées seulement aux clients qui en feraient la demande. Le rappel obligatoire est nécessaire pour garantir un contrôle efficace par l’État. Du coup, l’ATE (Association Transport & Environnement suisse) demande aux autorités suisses qu’elles prennent elles aussi des mesures plus sévères.

La Suisse comme l’Allemagne !

« La Suisse doit imiter l’Allemagne », demande Caroline Beglinger, co-directrice de l’ATE. Rappelons que l’Office fédéral des routes (OFROU) a déjà notifié aux offices de la circulation compétents, début octobre, de ne plus permettre la mise en circulation des véhicules neufs touchés par les manipulations. L’OFROU désigne explicitement les véhicules déjà mis en circulation comme étant des véhicules non concernés. Ceux-ci peuvent dès lors continuer à circuler ou à être vendus comme voitures d’occasion.
« L’ATE demande le rappel immédiat de tous les véhicules manipulés, ajoute Caroline Beglinger. Les dommages pour la santé et l’environnement sont considérables. » En Suisse, de nombreuses personnes souffrent d’affections chroniques des voies respiratoires : on enregistre 17 000 cas de bronchite aiguë chez les enfants, et environ 3 000 personnes décèdent prématurément des conséquences de la pollution de l’air.
L’ATE demande instamment que la Suisse prenne immédiatement toutes les mesures nécessaires pour mesurer les émissions réelles de polluants, tels que les oxydes d’azote (NOx) et le dioxyde de carbone (CO2) nuisibles au climat et pour garantir que les prescriptions légales soient respectées dans la réalité et pas seulement en laboratoire.

En Allemagne Volkswagen devra prendre, d’ici à fin novembre, toutes les mesures techniques pour permettre l’adaptation des véhicules concernés. Quant à la question du timing du rappel et des modifications techniques à effectuer, elle reste pour l’instant ouverte. Préalablement, VW entendait livrer ses nouveaux composants en septembre 2016 seulement. Le constructeur automobile doit à présent agir plus rapidement.

Reste à savoir ce que nos gouvernants, qui confondent CO2 et NOx, décideront à la suite des tests réalisés sur des véhicules, de toute marque cette fois.
- Source ATE

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, CO2, NOx, Pollution

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER