À 25 ans, A+ Glass mise sur le digital

Publié le par

À l’occasion du vingt-cinquième anniversaire d’A+ Glass, Pierre Perez, le fondateur du réseau spécialisé dans la réparation de vitrage, est revenu sur cette aventure familiale et sur ses futurs projets.

Le centre A+ Glass de Chateaugiron en Ille-et-Vilaine.
Le centre A+ Glass de Chateaugiron en Ille-et-Vilaine.

C’est avec humour que Pierre Perez a commencé son discours pour le 25e anniversaire de la création d’A+ Glass : «  Je vous préviens, ça va être soporifique ! » Pourtant, il n’y a rien d’ennuyeux dans l’aventure qui a vu naître A+ Glass. Créée en 1992, l’enseigne spécialisée dans la réparation et le changement de vitrage veut concurrencer un autre spécialiste qui s’impose sur le marché : Carglass. Et tout va très vite. En 1994, A+ Glass compte 106 centres et signe des accords avec six compagnies d’assurances. Aujourd’hui, A+ Glass c’est 504 centres, 1 542 professionnels, 1 960 véhicules de prêt, 74 accords avec des assureurs, 94 millions d’euros de chiffre d’affaires et 5,25 % de croissance depuis le début de l’année 2017.

Des chiffres impressionnants, d’autant plus que le marché régresse de 8 à 12 % cette année avec un taux de réparation qui est passé de 20 à 19,4 %. Pour Pierre Perez, la raison de cette baisse est simple. « Le taux de réparation baisse car les clients sont trop confiants. Ils attendent trop longtemps. Et quand ils viennent enfin, ils ont parfois jusqu’à cinq ou six impacts sur leur pare-brise », explique-t-il. Mais la morosité ambiante ne semble pas toucher l’enseigne de réparation de vitrage puisque le nombre de dossiers est en hausse de 4 % depuis le début de l’année 2017.

54 nouvelles unités mobiles

Les professionnels représentent pour l’instant 20 % de l’activité d’A+ Glass, un taux qui reste approximatif. «  Beaucoup de nos centres travaillent en direct avec les flottes, sans passer par nous » précise Marie-Pierre Tanugi de Jongh, présidente du directoire d’A+ Glass et fille de Pierre Perez.

Pour le futur, A+ Glass mise sur deux éléments. Le premier est la digitalisation avec la prise de rendez-vous en ligne, un site internet repensé, une application et un nouveau système informatique pour le réseau. Le second point sur lequel se focalise le spécialiste du vitrage est la mobilité. A+ Glass a accueilli 54 nouvelles unités mobiles cette année, ce qui porte son total à 199. Une anticipation puisque, pour l’instant, 57 % des interventions ont encore lieu à l’atelier, contre 25 % à domicile et 18 % au travail.

Mots clefs associés à cet article : A+ Glass, Vitrage

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER