2015, quelques lueurs d’espoir !

Publié le par

2015, quelques lueurs d’espoir !

Si l’on devait objectivement résumer l’année 2014, on pourrait le faire en employant les termes de déflation (nous n’en sommes pas très loin : croissance zéro ou presque et baisse des revenus, non pas des salaires, mais des revenus par augmentation des impôts) et de stagnation (piégés dans la croissance zéro)… Et même si les chiffres optimistes sur la croissance de septembre dernier ont dû être revus à la baisse, plusieurs facteurs joueront mécaniquement en faveur d’une certaine reprise.
Si l’on met bout à bout, tout ce qui se passe au niveau international, on ne peut que se réjouir d’une croissance simplement mécanique de l’économie que nos politiques ne manqueront naturellement pas de s’attribuer… Il en va ainsi de la baisse des prix du pétrole et du change (+ 0,5 point de croissance naturelle selon le FMI) ; de la pause dans les politiques d’austérité budgétaires (+ 0,5), de la baisse de l’euro (+ 0,7). L’ensemble réuni devrait, par simple jeu mécanique, nous permettre d’obtenir de 1,5 à 2 points de croissance, ce qui n’est pas une raison pour ne rien faire et générer une croissance supérieure à deux points ; une donnée qui permettrait à la France de dégager enfin un solde positif en matière d’emploi. Mais pour cela, il faudrait s’attaquer courageusement aux réformes structurelles qui nous font aujourd’hui cruellement défaut.
Et ce n’est pas parce que la BCE injecte quantité de liquidités que cela ira mieux. Surtout si elle continue à le faire sans fixer de conditions aux banques alors qu’elle pourrait justement les contraindre à soutenir prioritairement la transition énergétique… Ou tout autre projet d’envergure européenne. La période est en effet propice à renouer avec plus de croissance tout en gardant à l’esprit que le chômage augmente toujours (en France, pas en Europe…), qu’un certain nombre d’investissements n’ont pas été réalisés (secteur public et privé) et que le surendettement public est persistant, pour les plus importants. Malgré ces bémols, 2015 nous procure plus qu’une lueur d’espoir donc un certain nombre d’opportunités qu’il faut absolument saisir.

Mots clefs associés à cet article : Économie

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER